Haute-Vienne : tourisme au beau fixe

Après une année 2020 compliquée, les touristes sont revenus dans la Haute-Vienne durant l'été 2021. Un bilan dans l'ensemble positif pour les professionnels du secteur.

Ils sont de retour. Cet été, les touristes ont renoué avec la destination Haute-Vienne. Pour preuve, les chiffres en hausse à l'accueil de l'office du tourisme de Limoges, qui fait office de baromètre. Le personnel a accueilli 17 000 personnes, c'est 33% de plus que l'année précédente. 

Touristes français

Pour les trois quarts, ces touristes sont français. Ils viennent en majorité de la Nouvelle-Aquitaine. 16% d'entre eux habitent l'Ile de France et 5% ont fait le trajet depuis la région Auvergne Rhône Alpes. 

28% des touristes sont étrangers. Ils viennent : 

  1. de Belgique (28%)
  2. des Pays-Bas (25%)
  3. du Royaume-Uni (17%)

Les hôtels pleurent, les gîtes rient

Peu d'étrangers ont donc visité Limoges cet été. Et c'est certainement leur présence qui a manqué aux hôteliers.

C'est un monde qui va extrêmement vite, où il faut s'adapter en permanence

Sylvie Rozette, présidente de l'office du tourisme de Limoges

 

"Beaucoup de gens étaient là, mais malheureusement, ils ne vont plus forcément à l'hôtel, explique Sylvie Rozette, la présidente de l'office du tourisme de Limoges. L'obligation du pass sanitaire a mis un coup d'arrêt à cette pratique."

En Haute-Vienne, l'hôtellerie enregistre une baisse d'activité comprise entre 20 et 30 % par rapport à 2019.

Alors que les gîtes se portent bien. Et même très bien. Au mois d'août, ils ont enregistré un taux d'occupation de 96% ! 

L'atout majeur du département est bien sûr la tranquillité, "se retrouver dans un endroit calme," c'est ce qu'aiment les touristes, analyse Marie-Christine Deschamps-Skotowski, la propriétaire du gîte des Dames de Saint-Léonard de Noblat. 

Des gîtes qui affichent de beaux espoirs pour l'arrière saison.

Les touristes de retour dans la Haute-Vienne ©France Télévisions


 

Les visites guidées à Limoges

Trois visites guidées proposées par l'office du tourisme de Limoges tirent leur épingle du jeu : 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tourisme économie