"Il faut trouver comment fidéliser le client", le renouveau de l'hôtellerie pour attirer touristes et voyageurs

Le Limousin est composé de nombreux hôtels, châteaux, relais... L'offre d'hébergement ne manque pas, au contraire, elle se diversifie et semble monter en gamme, attirant une clientèle française et étrangère.

À Nieul (Haute-Vienne), aux portes de Limoges, un hôtel quatre étoiles est très prisé, notamment par une clientèle étrangère. Face aux nouvelles tendances en hôtellerie, le relais et château du chef étoilé Gilles Dudognon se transforme : création d'une véranda pour des expositions ou des réunions d'entreprises, transformation d'un toit en terrasses privatives pour deux chambres... Et aujourd'hui se concrétise l'achat d'une chambre insolite, au cœur du parc. "On est sur des choses offensives, amenant des choses nouvelles. On reçoit nos clients comme on reçoit la perception des choses : on a envie de choses qui sont la nature, le Limousin... Pour ça, il faut être toujours en mouvement, rester à l'écoute et trouver comment fidéliser le client", explique Gilles Dudognon, chef étoilé du Relais & Château La Chapelle Saint-Martin.

À lire aussi : À vendre : le château lié au destin de Richard Cœur de Lion cherche nouveau propriétaire

La montée en popularité de l'appart'hôtel

Dans le centre-ville de Limoges, c'est un tout autre concept qui prend place dans une demeure de caractère, celui des appart'hôtels, qui permettent des séjours en toute autonomie, des escales touristiques, culturelles ou des déplacements d'affaires.

Plus qu'une chambre, c'est un espace comme chez soi qui est ici proposé. "Cela peut correspondre à une nouvelle clientèle, mais ça correspond aussi à une évolution de la demande actuelle qui se retrouve dans beaucoup de villes d'Europe. On se retrouve aujourd'hui avec des gens qui voyagent différemment, l'hôtellerie va être obligée de s'adapter à cette façon différente de fonctionnement et de vivre tout simplement", expose Marie Poirier, directrice de la Maison Blanche.

Un recrutement du personnel plus exigeant

Les chaînes et réseaux montent en gamme également. Près de la gare de Limoges, un trois-étoiles a été racheté par le réseau breton Brit Hôtel. Après deux ans et demi de travaux, cet ancien relais postal du 19ᵉ offre aujourd'hui les prestations d'un quatre-étoiles. Si cela répond à une demande croissante de la clientèle, le recrutement doit aussi s'ajuster.

Pour la première fois, des responsables d'établissements de ce groupe choisissent de se retrouver en école hôtelière au lycée Jean Monnet de Limoges. Ils en profitent pour se présenter aux élèves en BTS hôtellerie. "Je suis à la recherche de personnes qui pourront parler plusieurs langues étrangères. Au niveau de l'attitude et de l'accueil du client, on est plus exigeants : on est davantage au petit soin, dans le détail, l'idée c'est d'anticiper les besoins du client pour y répondre le plus rapidement possible", décrit Emeline Clarté, directrice du Brit Hôtel Limoges.

Pour le comité départemental du tourisme de la Haute-Vienne, une clientèle haut de gamme prolonge souvent son séjour, avec des retombées économiques non négligeables pour le territoire. Et la satisfaction d'un séjour, c'est une fidélité garantie.

Reportage d'Isabelle Rio et Mathilde Leconte :

durée de la vidéo : 00h02mn36s
Reportage d'Isabelle Rio, Mathilde Leconte et Mary Bernhard. Interviews: -Gilles Dudognon, chef étoilé du Relais & Château La Chapelle Saint-Martin. -Marie Poirier, directrice de la Maison Blanche. -Emeline Clarté, directrice du Brit Hôtel**** Limoges. ©France Télévisions