Il y a 250 ans, la première porcelaine de Limoges

En 1771, un médaillon en biscuit est la première porcelaine à sortir du four d'une manufacture de Limoges. En attendant de rouvrir ses portes, le musée Adrien Dubouché fête l'événement sur internet.

En 1771, l'usine Grellet Frères et Massié-Fournérat sort de ses fours la première porcelaine de Limoges. Il s'agit d'un biscuit au revers duquel figurent les armes de Turgot, le fameux surintendant du Limousin qui permit l'implantation d'une manufacture porcelainière.

"Cette 1ère manufacture a porté ce nom pendant 3 années avant d'être protégée par le comte d'Artois, frère de Louis XVI" explique Delphine de Boisséson, chargée de la communication au musée Adrien Dubouché.

Ce médaillon unique est conservé au musée Adrien Dubouché de Limoges. Il a été donné au XIXe siècle par François II Alluaud dont le père avait dirigé la manufacture du comte d'Artois.

"Ils ont eu beaucoup de difficultés lors des premiers essais pour fabriquer de la porcelaine. Le médaillon était un biscuit en porcelaine non-émaillé" précise Delphine de Boisséson.

C'est en 1768, à Saint-Yrieix-la-Perche, qu'un chirurgien, Jean-Baptiste Darnet, découvrit le kaolin, matière première apportant sa blancheur à la porcelaine. 

25 créateurs pour 250 ans d'histoire...

Pour marquer ce 250e anniversaire et conter l'histoire de l'or blanc de manière originale, le musée Adrien Dubouché publiera toute l'année sur son réseau social des portraits de 25 grosses usines ou ateliers indépendants qui ont fait l'histoire de la porcelaine de Limoges.

Saviez-vous qu'au tout début du XXe siècle, la manufacture Frugier avait inventé l'aluminite, une céramique très solide, résistante aux chocs mécaniques et thermiques

Plongez également au coeur de l'usine Ruaud, qui, au milieu du XIXe siècle, conserve pour certaines pièces la technique de tournage. Ses ouvriers réussissaient le tour de force de réaliser une sphère sur pied en forme de bilboquet si fine que sa paroi pouvait être comparée à une coquille d'oeuf !

"Une visiteuse du musée, ancienne employée de manufacture de porcelaine, nous a confié un jour que pour obtenir une sphère creuse, une boule de papier très serrée était disposée à l'intérieur. Peut-être un indice..." espère Delphine de Boisséson.

250 ans, le musée Adrien Dubouché nous offre un rappel de la place essentielle de Limoges dans l'histoire de la porcelaine. D'autres événements sont également prévus dans l'année notamment par le musée du Four des Casseaux et la municipalité.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
porcelaine de limoges culture patrimoine