Images chocs de l'abattoir de Limoges : contrecoup chez les professionnels

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 Limousin
durée de la vidéo: 02 min 06
Video L214 à l'abattoir de Limoges : la réaction de la filière viande

Au lendemain de la révélation des images de l'abattoir de Limoges sur l'abattage des vaches gestantes, les professionnels de la filière viande accusent le coup. Il faut désormais faire preuve de pédagogie pour restaurer la confiance des consommateurs. 

Des clients choqués, un chiffre d'affaire en recul, voilà à quoi est confronté le boucher que nous avons rencontré. Au lendemain de la diffusion, par l'association L214 d'une vidéo montrant l'abattage de vaches gestantes à Limoges, les professionnels de la filière viande n'ont d'autres choix que de faire de la pédagogie. 

Du coté des éleveurs, celui chez qui nous sommes allés nous affirme ne jamais envoyer une vache gestante à l'abattoir. 

Au niveau éthique et au niveau économique, nous n'avons aucun intérêt à envoyer une vache et son veau à l'abattoir


Quand un animal est réformé et va donc être tué pour sa viande, il subit une échographie.  Mais celle-ci n'interviendrait pas forcément juste avant son départ pour l'abattoir. Cela expliquerait des accidents

Quant à l'idée que la qualité de la viande d'un vache portant un veau est meilleure, les professionnels sont catégoriques : c'est faux. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.