Incendie de Notre-Dame de Paris : un déjà vu en 1998 à la gare de Limoges

Incendie de la gare des Bénédictins de Limoges, le 5 février 1998 / © MICHEL HERMANS / AFP
Incendie de la gare des Bénédictins de Limoges, le 5 février 1998 / © MICHEL HERMANS / AFP

Alors que le feu ravage Notre-Dame de Paris depuis la fin de journée de ce 15 avril 2019, il n'est pas sans rappeler l'incendie qui a ravagé la gare de Bénédictins de Limoges en 1998. Retour sur un événement qui a marqué les Limougeauds.

Par Hélène Abalo

Un terrible incendie ravage la Cathédrale Notre-Dame de Paris depuis ce lundi 15 avril 2019. Le feu a pris en fin d'après-midi dans les combles, alors que des travaux de rénovation étaient entrepris depuis plusieurs mois. 

Le sinistre n'est pas sans rappeler l'incendie survenu, il y a un peu plus de 20 ans, à la gare de Bénédictins de Limoges. Un incendie sans doute dû à un martelage à chaud du cuivre qui recouvrait le dôme alors que des travaux de rénovation, là aussi, étaient en cours de réalisation. 

Il est environ 13 heures, ce 5 février 1998, lorsqu'une épaisse fumée s'élève dans le ciel de Limoges. Le dôme de la gare des Bénédictins, un des plus beaux ouvrages ferroviaires de France, s'embrasait. A Beaubreuil, les sapeurs-pompiers qui terminaient tout juste de déjeuner, recevaient l'alerte...

On voit ce dôme complètement enfumé. On est arrivés sur le parvis et là...comment on fait ? Lieutenant Jean-Christophe Laurent, sapeurs-pompiers de Limoges
 



Plusieurs casernes de pompiers vont alors intervenir sur le site. A 30 mètres au-dessus du vide, la 1re lance est déployée.

Je suis monté tout de suite pour leur dire comment entrer dans le dôme, expliquer la complexité du site
 

Christine Payen, alors chef de projet à la SNCF, guide les pompiers dans leur périlleuse mission. Elle était une des rares personnes à connaître parfaitement l'intérieur des combles l'édifice. Elle a pu leur décrire ce qu'ils allaient y trouver. Le parquet ne fait que quelques centimètres d'épaisseur, sur lequel ils ne peuvent pas marcher... tout peut s'effondrer à tout moment. L'objectif : éviter la destruction du dôme.



Les Limougeauds étaient nombreux à se rassembler devant cette gare en feu et à s'émouvoir, à craindre le pire. Il ne s'agissait certes pas d'un symbole religieux mais le bâtiment était connu dans le monde entier. 

Le lendemain matin, l'incendie était maîtrisé, le dôme avait résisté mais les dégâts étaient considérables. Il faudra plus d'une année pour tout reconstruire, à l'identique...jusqu'à la coupole de cuivre, patinée à l'ancienne.
 

 
L'incendie de la gare de Limoges, c'était il y a 20 ans
Le 5 février 1998, un feu se déclarait sur le dôme de la gare des Bénédictins à Limoges. Un incendie sans doute dû à un martelage à chaud du cuivre qui le recouvrait. Retour sur un événement qui a marqué la ville et ses habitants. Intervenants : Lieutenant Jean-Christophe Laurent sapeurs-pompiers de Limoges, Adjudant-chef Dominique Gérald sapeurs-pompiers de Limoges, Christine Payen chef de projet à la SNCF en 1998, Philippe Jeammet ancien cheminot. Equipe : Marie-France Tharaud, Thomas Milon, Delphine Galliez, Anne-Céline Soulat, Frédéric Picard, Antonio Dos Santos. - France 3

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus