• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Dordogne : les statues de Notre-Dame de Paris restaurées à la Socra

Ces statues de 3,40 m et 150 kg chacune seront restaurées une à une à Marsac-sur-l'Isle jusqu'en 2022. Elles ont été miraculeusement sauvées quelques jours avant l'incendie de la cathédrale / © France 3 Périgords - Philippe Niccolaï & Antoine Roynier
Ces statues de 3,40 m et 150 kg chacune seront restaurées une à une à Marsac-sur-l'Isle jusqu'en 2022. Elles ont été miraculeusement sauvées quelques jours avant l'incendie de la cathédrale / © France 3 Périgords - Philippe Niccolaï & Antoine Roynier

L'entreprise périgourdine travaille régulièrement sur des œuvres prestigieuses, preuve de son talent. Cette fois-ci, ce sont les statues de Notre-Dame de Paris qui ont fait le chemin. Arrivées hier en Dordogne, elles vont pouvoir y être restaurées.

Par C.O


Il s'agit des statues des douze apôtres et de quatre statues d'évangélistes. Elles ont été posées vers 1860 sur le toit de Notre-Dame de Paris et n'avaient jamais été restaurées depuis. Elles avaient donc bien besoin qu'on prenne soin d'elles aujourd'hui.

"Il était temps d'intervenir" confirme Patrick Palem, directeur de la Socra. "Car il y a des fragilités énormes qui ont fait une rupture à un moment donné et la tête a fini par tomber... La tête du lion que l'on a ici et qui est exceptionnelle" explique-t-il en tenant la tête de cette statue entre ses mains".



Ces pièces sont faites de cuivre repoussé. Il s'agit de feuilles de cuivre auxquelles on donne une forme avec un marteau avant de les assembler par un système de soudure pour faire tenir les pièces ensemble.

Ces statues avaient été déposées par grue jeudi dernier avant de venir en Dordogne. Elles ont fait le voyage en pièces détachées pour éviter d'être malmenées et abîmées. 

Elles seront restaurées une à une jusqu'en 2022, et dès juin prochain deux d'entre elles réintégreront la cathédrale Notre-dame où elles seront exposées au public. Enfin, elles réintègreront toutes la toiture de la cathédrale au niveau de sa flêche.

Le concepteur de ces statues n'est autre que l'architecte Viollet-le-Duc. C'est la raison pour laquelle on retrouve sa tête sur l'un d'entre elles. Il n'avait en effet pas hésité à l'époque à enlever celle de Saint-Thomas pour y mettre la sienne.

La Socra est réputée dans toute l'Europe pour son savoir-faire. Elle a participé à de nombreux chantiers de restauration. On se souvient notamment de celui de l'archange du Mont Saint-Michel en 2016.
 
Dordogne : les statues de Notre-Dame de Paris restaurées à la Socra

A lire aussi

Sur le même sujet

Les canards de la discorde

Les + Lus