Incendie de la rue de la Boucherie, un an après

Le 17 février 2018, un incendie se déclarait rue de la Boucherie à Limoges. Il a fait un mort. Un an après notre équipe est revenue sur les lieux pour faire le point sur l'enquête judiciaire et mesurer l'impact de ce sinistre sur l'un des plus beaux quartiers de la ville. 

© Franck Petit
La vie reprend, petit à petit dans la rue de la Boucherie à Limoges.

Florent Nivet, le libraire qui se trouve juste à côté des immeubles qui ont brulé a pu réintégrer sa boutique 9 mois après l'incendie. Ses vieux livres n'ont pas résisté à l'eau déversée pour éteindre les flammes. Les assurances ont remboursé le stock, mais pas encore sa perte d'exploitation estimée à 20000 euros. Et tout n'est pas encore rentré dans l'ordre.

Je n'ai pas encore retrouvé l'eau courante.

Le 17 Février 2018, l'incendie s'est rapidement propagé dans ces vieux immeubles à colombages, symboles du vieux Limoges. En novembre dernier, les énormes échaffaudages qui barraient la rue ont été retirés. Les façades sont désormais étayées par l'intérieur en attendant la restauration des immeubles. Et la mairie continue à gérer le dossier comme l'explique Vincent Léonie adjoint à la mairie en charge de l'urbanisme.

Le rôle de la mairie a été de mettre de l'huile dans les rouages pour réunir propriétaire et assureurs pour garder le bel aspect visuel de la rue tout en permettant une reconstruction rapide.

En ce qui concerne les suites judiciaires de cet incendie dans lequel un homme a perdu la vie, les enquêteurs sont en mesure de dire qu'il a pris au rez-de-chaussée. On ignore pour le moment s'il est accidentel ou intentionnel. L'enquête se poursuit. 
 
Limoges : rue de la boucherie un an après
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
incendie faits divers