Industrie : début de redémarrage chez Cerinnov Limoges

Le groupe spécialisé dans la conception et la fabrication d’équipements pour la céramique a reçu 5 nouvelles commandes. Son PDG reste très prudent.

Arnaud Hory, PDG de Cerinnov
Arnaud Hory, PDG de Cerinnov © F3 Limousin

Cerinnov est l’un des fleurons de l’économie limousine. Depuis 20 ans, l’entreprise fabrique et commercialise des équipements pour l’industrie de la céramique. Elle travaille tant pour les arts de la table, que pour l’armement, la médecine, l’automobile ou l’aérospatiale. 

La crise sanitaire a freiné brusquement son activité en 2020. Cerinnov a dû avoir recours à un plan de licenciements. 12 salariés ont ainsi perdu leur poste à Limoges. 

 

Nouvelles commandes 

Cinq nouvelles commandes d’équipements de haute technologie pour près de 3 millions d’euros devraient permettre à l’entreprise de repartir d’un bon pied en 2021. Parmi les clients, on trouve l’un des premiers porcelainiers français et un grand groupe de luxe. Plusieurs fours seront livrés en Egypte et Italie.  

Arnaud Hory, PDG de Cerinnov, ne cache pas sa satisfaction : “L’an passé, nous avons vendu pour 2 millions d’euros de matériel, et ces 5 commandes représentent 3 millions euros”. 

Il reste cependant très prudent sur l’avenir : “C’est un début de redémarrage qui doit attendre confirmation. Tout continue à rester bloqué à l’international. Tant que tout le monde ne sera pas vacciné, on ne pourra rien faire”. 

 

La bourse 

Les marchés boursiers ont réagi rapidement à l’annonces des 5 commandes enregistrées chez Cerinnov. vendredi 12 mars à la mi-journée, l’action du groupe a enregistré une hausse de 60%. Un rebond qui stoppe une chute du titre depuis 5 ans. 

 

Notre page emploi consacrée à Cerinnov en 2019 : 

Page emploi Cerinnov en 2019

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
porcelaine de limoges industrie économie