Inondations en Libye : les Pompiers de l'Urgence Internationale surveillent la situation sur place

Plus de 2300 morts, 10 000 disparus. C’est le bilan toujours provisoire après le passage de la tempête Daniel dans l’est de la Libye. Les Pompiers de l'urgence internationale (PUI), ONG basée à Limoges, surveillent la situation sur place, mais le silence des autorités sur place et les conditions de sécurité rendent toute intervention dans le pays très hypothétique.

“On a reçu l’alerte, on suit ce qui se passe, et on se tient prêt à toute éventualité.” Quatre jours après le terrible séisme qui a frappé le Maroc, les Pompiers de l’urgence internationale, sont, de nouveau, sur le qui-vive après les inondations meurtrières qui ont balayé la Libye.

“On s’est positionné sur la plateforme des Nations Unies qui coordonnent toutes les opérations. C’est ce qu’on appelle le monitoring.”, explique Philippe Besson, le président des PUI. Avant toute opération, il faut prendre le maximum de renseignements. “La recherche de survivants, je n’y crois pas trop. Des barrages ont rompu et ont emporté des quartiers entiers vers la mer. Mais il y a certainement des blessés qu’il faut soigner.” 

Les images de la ville de Derna laissent entrevoir des dégâts considérables dans cette ville de l'est du pays.

Une phase d’observation qui a toutefois peu de chances de déboucher sur une intervention sur place.

Il n’y a pas d’appel à l’aide internationale, c’est la même problématique que pour le Maroc. De plus, les conditions de sécurité ne sont pas réunies. Le pays est placé sur la liste rouge du ministère des Affaires étrangères. Il y a des risques d’enlèvement, des milices djihadistes, etc.

Philippe Besson, président des PUI

à France 3 Limousin, rédac web

Des conditions de sécurité difficiles confirmées sur le site du ministère, qui déconseille tout déplacement dans le pays : "les conditions sécuritaires demeurent hautement instables, notamment en raison du risque d’attentat, de la présence de groupes armés dans de nombreuses villes, du risque d’affrontements entre ces groupes et du risque élevé d’enlèvement par des groupes terroristes ou criminels.

L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité