• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Investissements sur la ligne POLT : vraies annonces ?

© Thomas Milon - France 3 Limousin
© Thomas Milon - France 3 Limousin

Le tout nouveau secrétaire d'État aux transports, Jean-Baptiste Djebbari, a confirmé ce 6 septembre 2019, un investissement de plus de 2 milliards d'euros sur les lignes Paris-Limoges-Toulouse et Paris-Clermont.  

Par Hélène Abalo

Ce 6 septembre 2019, Jean-Baptiste Djebbari, tout nouveau secrétaire d'État aux transports était l'invité de RTL et un peu plus tard dans la matinée par le journal La Montagne pour débattre avec des usagers à Clermont-Ferrand. L'ex-député de la Haute-Vienne a confirmé les 2 milliards d'euros pour moderniser les voies sur les lignes Paris-Clermont et Paris-Orléans-Limoges-Toulouse (POLT). Il a précisé ses propos en fin de journée : 

Au sujet des voies, il y a 1,6 milliard d'euros investis pour la ligne Paris-Toulouse et 700 millions d'euros investis pour la ligne Paris-Clermont ce qui fait 2,3 milliards et 750 millions d'euros investis pour la production de nouveaux trains. Jean-Baptiste Djebbari.    


à 5:44

Déjà annoncé

Nouvellement nommé, Jean-Baptiste Djebbari a semble avoir pris en main le dossier mais il faut tout de même souligner que ces annonces ne sont pas nouvelles.  
Sa ministre de tutelle, Elisabeth Borne, a tenu exactement les mêmes promesses  le 15 juillet 2019 lors d'un déplacement à Châteauroux.

Il s'agit même d'une annonce encore plus ancienne…

De quels milliards s'agit-il ?

Il s'agit en fait d'investissements prévus dans le projet de loi d'orientation des mobilités, présenté au Conseil des ministres du 26 novembre 2018 et adopté, en première lecture, par l'Assemblée nationale le 18 juin 2019.


Et tout y figure : "Cette modernisation portera sur l'infrastructure, avec plus d'un milliard d'euros de travaux de régénération programmés ainsi que des travaux de modernisation qui permettront progressivement de réduire de 30 mn le temps de trajet entre Paris, Limoges et le Sud de la ligne, ramenant notamment le temps de trajet entre Limoges et Paris à 2h50."

Idem pour la ligne Clermont : "La ligne Paris - Clermont-Ferrand bénéficiera au cours des prochaines d'un programme de modernisation […] un programme de régénération de l'infrastructure de 760 M€ ainsi qu'un programme de modernisation afin d'améliorer la fiabilité et les temps de parcours."

Il est même possible de remonter (encore) plus loin puisque cet investissement de plus d'un milliard d'euros avait été annoncé dès 2015, deux ans après la catastrophe ferroviaire de Brétigny.

La bonne nouvelle, c'est que cette somme semble garantie pour les années qui viennent. Les travaux sont déja engagés et les chantiers vont donc se poursuivre. 
 


Jean-Baptiste Djebbari a donc confirmé, ce 6 septembre, les 750 millions d'euros de renouvellement du matériel roulant pour les lignes Paris-Toulouse et Paris-Clermont. Mais Alain Rousset, président de la région Nouvelle-Aquitaine s'inquiète des délais : 

C'est intéressant et rassurant parce que c'est une confirmation que ces crédits existent, mais c'est inquiétant car nous pensions que la commande de matériel était déjà lancée. Il faudrait avoir un vrai calendrier. Alain Rousset. 

Les enveloppes prévues pour remplacer les rames ont été budgettées par l'Etat mais seraient bloquées en fait à Bercy pour un problème d'appel d'offres. 

Au final, seize trains devraient être livrés d'ici fin 2024 pour le POLT.  






 


 

A lire aussi

Les urgentistes de Périgueux maintiennent leur grève

Les + Lus