Jean-Baptiste Djebbari nommé secrétaire d'Etat aux transports

Jean-Baptiste Djebbari le 19-12-2018 à l’Assemblée Nationale / © Vincent Isore/MaxPPP
Jean-Baptiste Djebbari le 19-12-2018 à l’Assemblée Nationale / © Vincent Isore/MaxPPP

Le député La République en Marche de la deuxième circonscription de la Haute-Vienne, Jean-Baptiste Djebbari, entre au gouvernement ce mardi 3 septembre 2019. Novice en politique il y a encore deux ans, ce pilote de ligne poursuit une carrière éclair dans le sillage d’Emmanuel Macron.
 

Par Pascal Coussy

Le décollage aura été court et l’altitude très vite atteinte.

Au début de l’année 2017 le pilote et expert aéronautique Jean-Baptiste Djebbari était un inconnu du grand public. Ce 3 septembre 2019, il est désormais membre du gouvernement de la République en tant que secrétaire d’État chargé des Transports.

L'information, révélée ce mardi 3 septembre 2019 à la mi-journée par nos confrères de France Info  a été officialisée à 18h35 par l'Elysée.

Le dernier député de la Haute-Vienne à entrer dans un gouvernement était le communiste Marcel Rigout, ministre de la Formation professionnelle entre 1981 et 1984. 


Jusqu'à présent, Jean-Baptiste Djebbari aura accompli un parcours quasi-sans-faute au Palais Bourbon, un peu à Limoges dans sa circonscription, beaucoup à Paris devant les caméras de télévision.

Dans sa première vie, Jean-Baptiste Djebbari est né le 26 février 1982 à Melun en Seine-et-Marne.
Math Sup, Math Spé, Ecole Nationale de l’Aviation Civile à Toulouse, élève brillant et parcours sans faute qui font de lui un pilote de ligne, puis un expert aéronautique à la Direction Générale de l’Aviation Civile, à l’Agence Européenne de la Sécurité Aérienne et auprès de la Cour d’appel de Paris.

Au moment de son élection comme député en 2017, sa déclaration d’intérêts auprès de la Haute Autorité de la Transparence de la Vie Publique indique qu’il est pilote de ligne et directeur des opérations aériennes de la société Jetfly au Luxembourg.
Il est également l’actionnaire majoritaire et le directeur général de la société SAS Kepplair International qu'il a créée en 2011.

C’est en 2015 que Jean-Baptiste Djebbari rencontre Emmanuel Macron. Le décollage est programmé. Il aura lieu lors des élections législatives de juin 2017 qui suivent la victoire du nouveau président de la République.
 

Génération Macron

Quelques liens familiaux locaux exhumés pour l’occasion, la vague de la République en Marche et 54% des électeurs de la deuxième circonscription de la Haute-Vienne propulsent Jean-Baptiste Djebbari jusqu’au Palais Bourbon.

Les débuts à l’Assemblée sont difficiles.
On se souvient de l’épisode douloureux du jeune député qui, le 12 juillet, submergé par l'émotion, ne parvient pas à terminer sa question au ministre de l’environnement de l’époque Nicolas Hulot.
 


Mais très vite Jean-Baptiste Djebbari prend de l’assurance et de l’altitude.

En quelques mois il va devenir la coqueluche des médias et l’invité omniprésent des plateaux des chaînes d’information en continu.

Repéré dans la sphère Macronienne il devient l’un des porte-parole du groupe LREM à l’Assemblée Nationale.

Membre influent de la Commission Parlementaire du Développement Durable et de l’Aménagement du Territoire il va gagner ses galons et une solide réputation comme rapporteur du projet de réforme de la SNCF.
Aux côtés d’Elisabeth Borne, même les syndicats sont étonnés par ses capacités de dialogue et sa connaissance des dossiers.

 


 

L'oeil sur les municipales à Limoges

Plus récemment, il fera encore parler de lui dans le domaine des transports en lançant l’idée d’une renationalisation des sociétés d’autoroutes à l’horizon 2030.

Sur le plan local, c’est justement la création d’une autoroute concédée entre Limoges et Poitiers que tente de faire avancer le député Haut-Viennois depuis quelques mois. Il faudra voir si sa nomination au gouvernement pourra peut accélérer le procesus.

S’il est parfois raillé pour sa présence épisodique sur le terrain, depuis quelques semaines Jean-Baptiste Djebbari ne cache plus son intérêt pour les élections municipales à Limoges.
Pas de candidature officielle mais, pour l’instant, un rôle de « coordinateur » revendiqué pour mettre en place un projet municipal autour de La République en Marche.

Entre l’Assemblée Nationale, le gouvernement ou la mairie de Limoges Jean-Baptiste Djebbari va donc devoir choisir son altitude de croisière dans les prochains mois.
 
Portrait de Jean Baptiste Djebbari
Portrait de Jean Baptiste Djebbari, député LREM de la deuxième circonscription de la Haute-Vienne depuis 2017. - France 3 Limousin - Philippe Mallet, Thoma sMilon, Nassuf Djailani

 

Sur le même sujet

Des livreurs de Deliveroo relient Bordeaux à Paris pour dénoncer leurs conditions de travail

Les + Lus