L’aquarium du Limousin se développe malgré la crise sanitaire

Nouveau bac de 4 000 litres, naissances de petites raies, projet de déménagement… Il y a beaucoup de travail en attendant l’essentiel, le retour des visiteurs.

 

Le nouveau bac est arrivé au début du mois.
Le nouveau bac est arrivé au début du mois. © Aquarium du Limousin

Ce printemps est déjà marqué par deux événements importants à l’aquarium du Limousin.

Petites raies

D’abord, la naissance de 20 petites raies. 3 femelles ont accouchées, et une autre est en cours de gestation. 

Des discussions ont débuté avec d’autres aquariums en vue d'échanges ; pour l’heure, on les met de côté en attendant qu’elles soient en âge de voyager.

Nouveau bac

Autre arrivée un peu plus volumineuse : un bac de 4 000 litres a été offert par la Fédération de la Haute-Vienne pour la pêche et la protection du milieu aquatique.

David Branthome, le directeur de l’aquarium, explique : "C’est un bac construit il y a plusieurs années pour des événements comme la foire expo de Limoges. C’était à l’époque le plus grand bac d’exposition en France. Cela fait plusieurs années qu’il ne servait plus."

Ce n’est pas un bac pour le public : il a été installé dans la "quarantaine" de l’aquarium, par exemple pour la reproduction des poissons. Les visiteurs le verront au loin par un hublot ou à l’occasion d’une visite des coulisses de l’aquarium. Il devrait être mis en eau la semaine prochaine.

"Si on nous dit ce soir d’ouvrir demain, on est prêts"

Comme beaucoup d’acteurs du tourisme, le directeur de l’aquarium attend les nouvelles directives gouvernementales pour ouvrir aux visiteurs. Une seule chose est sûre, il est préparé : "Nous travaillons tous les jours comme si on ouvrait. Si on nous dit ce soir d’ouvrir demain, on est prêts".

Mais des inquiétudes demeurent : "Ça dépendra de la jauge acceptée. Si c’est pour ouvrir à 3 visiteurs, je ne vois pas l’intérêt. Et puis, vu les chiffres de contamination élevés qu’on voit actuellement, ouvrir maintenant ça nous fait peur. On ne veut pas ouvrir et refermer en juillet-aout. Ce serait catastrophique. L’été, nous faisons 40 % du chiffre d'affaires de l’année."

Déménagement

En attendant, les projets ne sont pas à l’arrêt. L’aquarium travaille toujours sur le dossier de son déménagement.

Plusieurs questions se posent. D’abord, la gouvernance du futur aquarium : associative, privée ? Quels sont les financements possibles ? Et puis, où se situerait le futur aquarium ? Plusieurs options sont envisagées, en bord de Vienne ou sur le site du Colombier. Rien n’est tranché, mais le travail avance. 

Pour David Branthome, "le projet est parti, il est en bonne voie, maintenant, il faut qu’il aille au bout."

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tourisme économie crise économique nature