L’écurie de formule 1 Alpine en duo avec une entreprise de Limoges pour gagner des titres en E-sport

La jeune société limougeaude Race Clutch, spécialisée dans le sport auto virtuel, le e-sport, vient de signer un contrat avec l’écurie française Alpine F1 team. Et c’est à Limoges que trois pilotes-joueurs vont s’établir en mai et s’entraîner.

La formule 1 Alpine pilotée virtuellement par trois joueurs qui vont s'entraîner à Limoges.
La formule 1 Alpine pilotée virtuellement par trois joueurs qui vont s'entraîner à Limoges. © Race Clutch/Alpine F1 team.

Installés dans un baquet de formule 1 des plus grandes écuries mondiales, les mains sur un volant, ils foncent sur la piste des circuits !  A la différence près qu’ils participent à des courses virtuelles devant un écran. C’est le quotidien de jeunes joueurs professionnels d’e-sport ou de simracing (course sur simulateur).

C’est en 2017 que le milieu de la formule 1 décide de lancer des championnats du monde dans cette discipline virtuelle. Au même moment, le Limougeaud Richard Arnaud, termine des études de  management de l’innovation dans la cité porcelainière.  

Fan de sports automobiles, il aime jouer depuis longtemps à des jeux vidéos de courses et a participé à la création de "real championship", une association qui a lancé un championnat de France e-sport.

En 2017, donc, Richard découvre Fabrizio Donoso, un jeune pilote chilien très doué de 18 ans qui a grandit en France et en Suisse. "Il avait une vitesse de pointe folle" dit Richard qui l'accompagne alors sur la première saison des F1 esports series et l'as du volant va finir vice-champion du monde !   

Richard imagine sa marque de gestion d'écurie "Race clutch", qui voit le jour comme entreprise en avril 2020. Cette même année, il est contacté par Renault F1 et avec son protégé Fabrizio ainsi que le jeune franco-italien Nicolas Longuet, ils terminent troisièmes du championnat mondial en 2020.

Entrainement à Limoges

Devenue Alpine F1, l'écurie française mise encore sur le trio et vient de signer, au début du mois d'avril 2021, un partenariat de plusieurs années avec Race clutch qui réalise une belle opération.

"Notre objectif est de former les meilleurs pilotes virtuel et de remporter les plus grands championnats internationaux. L’équipe de Race Clutch dispose d’installations fantastiques et d’un superbe duo de pilotes à Limoges" explique Guillaume Vergnas, manager esports d'Alpine F1 team.

Et c'est tout naturellement que les deux pilotes vont s'établir à Limoges en mai. Un troisième encore non dévoilé doit les rejoindre.

Les deux pilotes-joueurs Fabrizio Donoso et Nicolas Longuet qui vont s'entraîner à Limoges.
Les deux pilotes-joueurs Fabrizio Donoso et Nicolas Longuet qui vont s'entraîner à Limoges. © Race Clutch.

A côté de l'entraînement sur les simulateurs, dans nos locaux à Ester, les pilotes vont suivre un programme sportif et neuro-visuel dans une ville où il fait bon vivre je crois!   

Richard Arnaud, dirigeant de Race Clutch.

Les championnats du monde esports series auront lieu de septembre à décembre 2021 en distanciel encore cette année sur 12 manches, après avoir été organisés à Londres.

Gfinity Sports Arena, Londres en 2019.
Gfinity Sports Arena, Londres en 2019. © R.Arnaud.

"Le simracing a explosé en fait en 2020 avec les périodes de confinement comme d'autres compétitions de jeux en ligne. Les audiences d'e-sport avaient doublé sur le web et sur certaines chaines étrangères qui ont relayé les événements" explique Richard.

Les écuries automobiles n'ont pas manqué de voir cet engouement pour le simracing et soutiennent ce sport virtuel pour attirer de nouveaux publics -plus jeunes- vers la F1 traditionnelle qui a fait moins recette ces dernières années.

Avec sa société, pionnière en France, le jeune chef d'entreprise de 27 ans veut développer aussi l'organisation de courses e-sport, la création de contenus pour des sites et même lancer une académie de formation de pilotes. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
esport sport