La transition numérique : un enjeu de taille pour les entreprises limousines

Avec la crise sanitaire et les confinements successifs, les TPE et PME ont pris conscience de la nécessité de prendre le virage de la transition numérique. Elles sont maintenant accompagnées par les pouvoirs publics, mais ils restent encore beaucoup à faire.

Les entreprises du Limousin ont-elles râtées le virage de la transition numérique ? Lors des confinements certaines carences ont été mises en lumière.

Pour autant, selon François Acquatella, maître de conférences à l'université de Limoges et spécialiste de la digitalisation, les entreprises limousines ne sont pas les mauvais élèves de l'héxagone : " 98% des entreprises en Limousin sont des PME ou des TPE, tournées vers le secteur des services, de la production agricole et de l'artisanat. C'est un tissu économique très particulier qu'il faut prendre en compte dans la comparaison avec d'autres territoires. Et la réalité, c'est qu'elles ont plutôt suivi la voie du numérique ces dernières années."

Une prise de conscience naissante

Il aura quand même fallu attendre les confinements et autres mesures de restriction liées à la crise sanitaire, pour que le tissu économique limousin prenne conscience de l'importance du numérique : " C'est vrai que la crise économique et sanitaire ont été des accélérateurs. Avec la fermeture des structures, les dirigeants d'entreprises ont du transiter numériquement pour garder le contact avec leur clientèle. Aujourd'hui, la majeure partie d'entre-eux admettent que la transition vers le numérique leur a permis de traverser la crise" , détaille François Acquatella.

Les pouvoirs publics jouent le jeu

Prise de conscience des entreprises mais aussi des pouvoir publics, la Région Nouvelle-Aquitaine en tête : " Un large faisceau d'aides à été mis en place. On a le chèque transformation numérique, mais la Région propose également des diagnostics digitaux, afin d'orienter les entreprises sur leur besoin en matériel, comme les logiciels par exemple."

Des aides qui représentent des millions d'euros depuis le début de la crise. Récemment, les municipalités se sont aussi emparé de la question.

Bien aidées, par l'Aliptic (l'Association Limousine des Professionnels des technologies de l'Information et de la Communication),  Limoges métropole propose, depuis quelques mois un dispositif d'aides pour les TPE et PME. L'agglomération a décidé d'investir 200 000 euros dans ce dispositif. 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie numérique économie