Le conseil des prud'hommes de Limoges a validé le licenciement de l'entraineur du CSP Giannakis pour faute grave

Le litige entre l'ancien coach du Csp et le club de basket de Limoges a donc été tranché ce matin et c'est l'entraîneur grec qui devra régler tous les frais de cet épisode judiciaire

Panagiotis Giannakis, ancien entraîneur du Limoges CSP et Frédéric Forte, président du Limoges Csp
Panagiotis Giannakis, ancien entraîneur du Limoges CSP et Frédéric Forte, président du Limoges Csp © © CHINAFOTOPRESS/MAXPPP (G) - LACHENAUD PQR/MAXPPP (D) photo-montage d'illustration
C'est à la fin de la saison 2013 que le conflit a abouti devant le tribunal des prud'hommes de Limoges. Alors qu'il était encore entraîneur du Limoges CSP, le coach grec avait accepté d'entraîner l'équipe nationale de Chine. Le 14 juin 2013, le président du CSP, Frédéric Forte, avait annoncé officiellement la rupture avec l'entraineur et le licenciement de celui-ci pour faute grave.

En validant la décision prise par le club, le conseil des prud'hommes, condamne finalement Giannakis à 50 000 euros de dommages et intérêts pour réparation du préjudice subi.

Rappelons que le Limoges CSP avait demandé 210 000 euros de dommages et intérêts. De son côté Panagiotis Giannakis avait réclamé au Limoges CSP  près d' 1,5 millions d'euros. Il vient d'être débouté et a été condamné aussi  à payer les frais de justice ( 10 000 euros). 

Voici la réaction de l'avocat du Limoges Csp très satisfait de l'issue de ce procès:

durée de la vidéo: 00 min 44
vidéo-Réaction de Maitre Dauriac

Contactée par nos confrères du Populaire du Centre, l'avocate de Panagiotis Giannakis annonce que le coach grec va faire appel. Il a également affirmé qu'il serait présent lors du procès en appel.
I
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice limoges csp