Le Limoges CSP entre dans les playoffs au ralenti

Pour son quart de finale aller, le CSP s'incline lourdement à domicile face à Dijon 70 à 94 après avoir été dominé toute la partie.

"Notre attitude doit changer". C'est le constat un peu amer du coach Massimo Cancellieri après la défaite de son équipe dans son premier match des playoffs 2022.

Ambiances

La soirée a pourtant bien commencé à Beaublanc : distribution générale de t-shirts pour transformer la foule en marée verte, annonce en grande pompe de la prolongation du contrat de l'entraîneur adoré de Beaublanc à quelques minutes du coup d'envoi...

Mais en coulisses, une mauvaise nouvelle est tombée : le pivot cercliste Grismay Paumier n'a pas le droit de jouer car il vient d'avoir un bébé, et la loi lui impose un congé de paternité. 

Match raté

Dès les premières minutes du match, on sent que la partie sera difficile.

En l'absence de Paumier, l'équipe de Dijon est beaucoup plus puissante dans la peinture, et les arrières font des merveilles à distance. La défense des visiteurs est solide et elle perturbe les limougeauds qui ne peuvent pas mettre en place leur jeu.

Après 10 minutes, le CSP limite les dégâts et colle au score 19-19. Mais à la mi-temps Timothée Crusol est sorti sur blessure et l'écart s'est creusé : 33 à 46 pour Dijon.

En deuxième mi-temps le vent ne tourne pas malgré une bonne séquence du nouveau meneur Conner Frankamp. Le CSP est étouffé en attaque comme en défense. L’arbitrage plonge le public dans une colère noire qui atteint son paroxysme lors de l'exclusion du capitaine Nicolas Lang. 

En fin de match on a presque l'impression que la climatisation a été installée à Beaublanc car il fait même un peu frisquet sous les t-shirts verts. C'est une immense déception : CSP 70 - Dijon 94.

Objectif : belle

Limoges doit impérativement gagner son match retour vendredi à Dijon pour espérer une belle dimanche à Limoges.

Sinon, cette triste prestation aura été la dernière à Beaublanc cette saison.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité