"Les conséquences auraient pu être bien plus graves" Un incendie d'ampleur évité de justesse en plein centre-ville de Limoges

Un incendie s'est déclaré dans un immeuble du centre-ville de Limoges samedi 25 mai vers huit heures. Réaction immédiate des pompiers qui ont déployé un important dispositif pour éviter une propagation. Aucun blessé n'est à déplorer.

Grosse frayeur chez les habitants du centre-ville de Limoges. Vers huit heures ce samedi matin, une épaisse colonne de fumée s'échappe d'un immeuble de trois étages situé place Fournier, en contrebas de la place de la République.

L'alerte est donnée par un promeneur. Très vite, les pompiers arrivent sur place. Neuf véhicules et une trentaine de sapeurs-pompiers interviennent, car le risque est énorme : l'immeuble est mitoyen de celui patrimonial de la banque CCF.

"Les conséquences si le feu s'était développé et était passé en ce qu'on appelle "embrasement généralisé" pouvaient être beaucoup plus graves avec une attaque sur les toitures et des propagations et un sinistre qui aurait pris une autre importance", explique Aurélien Sabourdy, chef de groupement au Service départemental d'incendie et de secours de la Haute-Vienne.

On envoie des moyens importants parce que sur ce départ de feu, les 10-15 premières minutes vont être cruciales.

Aurélien Sabourdy

chef de groupement SDIS 87

durée de la vidéo : 00h00mn13s
Aurélien Sabourdy, chef de groupement au SDIS 87. ©Isabelle Rio / Margaux Blanloeil - France Télévisions

Origine incertaine

Le feu s'est déclaré dans la cage d'escalier, entre le premier et le deuxième étage. Peu de personnes occupaient l'immeuble au moment du sinistre, seulement quatre ont dû être évacuées. Située au rez-de-chaussée, la brasserie "Monsieur le Baron" va rester fermée au moins pour la journée.

L'origine de l'incendie demeure incertaine, mais les pompiers soupçonnent un défaut d'alimentation électrique sur un ballon d'eau chaude. Vers 9 h 45, le feu était circonscrit.

Les pompiers sont toujours sur place en cette fin de matinée pour des opérations de déblaiement et de contrôle des points chauds.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité