• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Le Limoges CSP opposé à Monaco en play-offs

Le CSP s'est imposé 106 à 78 face à Levallois, sous les yeux de sa nouvelle "patronne", Céline Forte (en conversation ici avec Claude Bolotny qui intègre lui le directoire), et file en play-offs, direction Monaco. / © Jean-Martial Jonquard/France 3 Limousin
Le CSP s'est imposé 106 à 78 face à Levallois, sous les yeux de sa nouvelle "patronne", Céline Forte (en conversation ici avec Claude Bolotny qui intègre lui le directoire), et file en play-offs, direction Monaco. / © Jean-Martial Jonquard/France 3 Limousin

Le CSP s’est imposé 106 à 78 face à Levallois, lors de la 34ème et dernière journée de Jeep© Élite, et termine à la 7ème place au classement. Les limougeauds affronteront Monaco en quart, dès le week-end prochain.
 

Par Jean-Martial Jonquard

Avant même de s’intéresser à l’aspect sportif de la rencontre, Beaublanc a vécu ce samedi soir deux moments, d’importance inégale, mais hautement symbolique.

Tout d’abord, beaucoup auront remarqué, dans la zone réservée, la présence de plusieurs membres du nouvel organigramme, en premier lieu la nouvelle « patronne » du CSP, Céline Forte, en grande conversation avec Claude Bolotny durant la rencontre. Et, comme un symbole, tous s’étaient installés de l’autre côté que celui où une partie de l’ancienne direction avait ses habitudes.

Ensuite, à la présentation des équipes, l’entraineur de Levallois, Frédéric Fauthoux, eut droit à la traditionnelle bronca que Beaublanc lui réserve à chaque passage, à lui, l’ancien palois ! Mais il faillit se faire battre à l’applaudimètre, en l’occurrence au « sifflomètre », par François Peronnet, le propre coach du CSP, qui payât là sans doute le triste match à Pau du week-end précédent. Les deux hommes s’en amusèrent…

Mais la rencontre avait donc un enjeu. Car si on savait déjà Limoges en play-offs, on se demandait encore à quelle place l’équipe allait terminer, et donc et face à qui elle allait jouer en play-offs.
Avec Pau, Strasbourg et Le Mans, les limougeauds étaient dans un mouchoir, et si une victoire les assurait de ne pas jouer l’ogre ASVEL en quart, ils étaient tout de même dépendants des résultats des autres équipes…

Toutes ont gagné ce samedi soir (même Pau à Nanterre !), et la belle prestation des hommes de François Peronnet ne leur aura finalement pas permis de « grappiller » une meilleure place.

Le début fut pourtant difficile, Limoges étant mené de 8 points après cinq minutes, et Jordan Taylor déjà crédité de deux fautes, ce qui obligea Will Howard à jouer les « couteaux suisses », en l’absence de dernière minute de Rousselle (dos bloqué) !

Mais dans le sillage d’un Sékou Doumbouya en feu, à près d’un mois de la DRAFT, le CSP revenait et terminait largement en tête le premier quart, 31-21.

Jamais par la suite Levallois ne fut en mesure de rivaliser, avec sa rotation inférieure et ses joueurs qui n’avaient plus rien à gagner ni à perdre depuis plus d’un mois déjà !

56-40 à la mi-temps, 82-65 à l’entame du dernier quart, et au final 106-78, les joueurs régalaient Beaublanc de plusieurs actions de grande classe, quand Doumbouya continuait lui son numéro, pour finir à 34 points, 13 tirs sur 18, 5 sur 7 à trois points, neuf rebonds et 37 d’éval. Entre ses shoots à longue distance et quelques dunks rageurs, le jeune homme battait tout simplement son record de carrière !

C’est donc désormais Monaco qui attend le CSP. On devrait savoir très vite quand les matchs se joueront (aller à Monaco le 24, retour à Beaublanc le 26, belle éventuelle à Monaco le 28).




 

Sur le même sujet

Vison d'Europe

Les + Lus