Limoges : les gendarmes font de la prévention contre la recrudescence des cambriolages

En 2019, le nombre de vols avec ou sans effraction a augmenté de plus de 1% au niveau national. Une tendance qui n'épargne pas le Limousin. Alors les gendarmes se sont lancés dans la prévention. Régulièrement, une patrouille fait le tour des habitations pour surveiller les comportements suspects. 

Chaque jour les gendarmes font le tour des habitations pour informer les riverains des risques de cambriolages.
Chaque jour les gendarmes font le tour des habitations pour informer les riverains des risques de cambriolages. © F3 Limousin
Depuis le début de l'été, quatre heures par jour, une patrouille de gendarmes fait le tour des habitations haut-viennoises avec deux objectifs : surveiller les comportements suspects mais aussi faire passer des messages de prévention aux riverains.

Mauvaise nouvelle ! Le dernier bilan des cambriolages en France vient de tomber et il n'est pas bon. D'après un dossier paru dans "Le Figaro" lundi 29 juillet, après une baisse de 6,79% en 2018, les cambriolages sont repartis à la hausse au premier semestre 2019, avec une augmentation de 1,15%.

Depuis le 1er janvier, les faits signalés au parquet sont passés de 114 917 à 116 237. Soit une moyenne de 645 vols par jour, rapporte le quotidien dans son dossier consacré aux cambriolages.  

Parmi les départements français les plus touchés par les cambriolages, on retrouve Paris (6 679 effractions), le Nord (5 274), la Gironde (3 588), le Val-d'Oise (2 434) ou encore les Pyrénées-Orientales (1 067). Ces cinq départements ont connu une hausse supérieure à 10% depuis les six derniers mois.

En Haute-Vienne, le nombre de cambriolages est également en hausse. Depuis le 1er janvier 2019, 710 (dont 437 logements) ont été recensés contre 685  (dont 461 logements) l'année dernière à la même période. 

Une hausse préoccupante, d'autant que les affaires sont rarement élucidées. En moyenne, seul un cas sur dix est résolu par la police...
 
Dans ce quartier résidentiel de Boisseuil, près de Limoges, les gendarmes font le tour des habitations et surveillent les comportements suspects.
Dans ce quartier résidentiel de Boisseuil, près de Limoges, les gendarmes font le tour des habitations et surveillent les comportements suspects. © F3 Limousin


Outre les techniques classiques d'effraction (serrure forcée, porte fracassée, vol après être passé par une fenêtre...), les cambrioleurs ne manquent pas de nouvelles idées. En période de chaleur notamment, lorsque les gens aérent leur maison en laissant portes et fenêtres ouvertes, certains n’hésitent pas à pénétrer dans les domiciles même lorsque les habitants sont à l’intérieur.

Ils profitent que "les gens soient sous la douche ou à l'étage en train d'écouter de la musique", explique Olivier Medard chef de la division des opérations de la gendarmerie de Limoges.

"Dès qu'il voit qu'il y a une porte ouverte, le cambrioleur entre, reste deux à trois minutes, prend ce qui lui tombe sous la main et ressort... La personne n'a plus que ses yeux pour pleurer", ajoute un autre gendarme.

Pour se protéger la gendarmerie préconise de veiller à toujours fermer les portes et fenêtres même lorsque l'on est chez soi. Par ailleurs, les gendarmes conseillent aux victimes qui surprendraient des cambrioleurs de ne pas s’interposer, de repérer leurs signes distinctifs et d’appeler immédiatement le 17.

Certains comportements à risques sont aussi à éviter (particulièrement en période de congés) :
-Laisser les fenêtres ouvertes lorsque l'on est absent ou que l'on dort
-Ne pas fermer à clé quand on est chez soi
-Laisser les volets ouverts la nuit
-Poster des photos de vacances sur les réseaux sociaux
 
F3 Limousin-Limoges : les gendarmes font de la prévention contre la recrudescence des cambriolages
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécurité société