Limoges : un obus repêché dans la Vienne, un périmètre de sécurité mis en place

C'est en contrebas du Pont-Neuf, à Limoges, qu'un obus de la Première Guerre mondiale a été repêché. / © Samuel Chassaigne - France 3 Limousin
C'est en contrebas du Pont-Neuf, à Limoges, qu'un obus de la Première Guerre mondiale a été repêché. / © Samuel Chassaigne - France 3 Limousin

Un homme qui s'adonnait à la pêche à l'aimant a repêché un obus dans la Vienne, ce vendredi 10 janvier 2020 à Limoges. Les forces de l'ordre ont mis en place un périmètre de sécurité. 

Par Hélène Abalo

Un obus a été repêché dans la Vienne, ce vendredi 10 janvier 2020 en contrebas du Pont neuf à Limoges. C'est en effectuant une pêche à l'aimant qu'un homme a fait cette curieuse prise. La police a été prévenue et s'est rendue sur place pour mettre en place un périmètre de sécurité en attendant que les démineurs venus de La Rochelle n'interviennent. 

Je fais de la pêche à l'aimant pour dépolluer la Vienne. Au début, je croyais que c'était une bouteille, mais en fait, c'était un obus de la guerre 14-18. 

Maxime a eu le bon sens de poser l'objet, de s'écarter et de prévenir les forces de l'ordre.
Découverte d'un obus dans la Vienne, à Limoges, le 10 janvier 2020. La police a mis en place un périmètre de sécurité. / © Samuel Chassaigne - France 3 Limousin
Découverte d'un obus dans la Vienne, à Limoges, le 10 janvier 2020. La police a mis en place un périmètre de sécurité. / © Samuel Chassaigne - France 3 Limousin

Attention ! 

Depuis l'été 2019, la pratique fait de plus en plus d'émules à Limoges. 

Cette pêche peut s'avérer dangereuse et certaines préfectures en interdisent la pratique. A l'aide d'aimant, les "pêcheurs" remontent toutes sortes d'objet métalliques, de simples clous aux scooters, en passant par des vélos et des barrières...

Ce n'est pas la première fois que des engins tels que des obus sont ainsi remontés du lit des rivières. En mai 2019, dans le nord de la France, un homme avait été gravement blessé par l'explosion d'une grenade au phosphore. En octobre, un service de déminage avait dû intervenir devant le commissariat de Nantes, quand un amateur avait rapporté un obus de mortier de 81 mm qu'il avait ainsi pêché

 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus