• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Lycéens, Gilets jaunes, agriculteurs : ce qu'il faut retenir de cette journée de mobilisation à Limoges

Lycéens et agriculteurs devant la préfecture de la Haute-Vienne à Limoges le 3 décembre 2018 / © France 3 Limousin
Lycéens et agriculteurs devant la préfecture de la Haute-Vienne à Limoges le 3 décembre 2018 / © France 3 Limousin

Lycéens, Gilets jaunes et agriculteurs se sont tous retrouvés dans les rues de Limoges lundi 3 décembre.  Une journée de "convergence" qui s'est déroulé relativement dans le calme malgré une très forte mobilisation. 

Par Mary Sohier

Devant la préfecture de Limoges, lundi 3 décembre, lycéens, Gilets jaunes et agriculteurs chantent à l'unisson : "Révolution" et "Macron démission". 
 

Agriculteurs et Gilets jaunes se sont d'abord retrouvés devant la Mutualité sociale agricole (MSA) et la Sécurité sociale des indépendants (RSI), avant de rejoindre les lycéens.
 
© France Lemaire - France 3 Limousin
© France Lemaire - France 3 Limousin

 


Le procès d'un Gilet jaune renvoyé à une date ultérieure

Après le rassemblement devant la préfecture, les lycéens se sont dirigés vers le rectorat. De leur côté, les Gilets jaunes se sont rassemblés devant le tribunal en début d'après-midi car l'un d'entre eux devait être jugé ce lundi en comparution immédiate. Il s'agit d'un homme de 34 ans interpellé ce samedi 1er décembre sur un blocage de l'autoroute A20 à hauteur de Grossereix. Finalement, son procès a été renvoyé au 10 janvier 2019 à 14 h 30. Le prévenu a été placé sous contrôle judiciaire. Actuellement sous tutelle, il devra subir une expertise médicale. 

Procès du "gilet jaune" renvoyé au 10/01/2019


A Brive aussi...

A Brive, en début d'après-midi, une soixantaine de lycéens des établissements d'Arsonval, Cabanis et Danton, ont défilé dans les rues de la ville en compagnie de Gilets jaunes. 
 

Manifestation des lycéens à Brive le 3 décembre 2018

Les lycéens dans les rues de Limoges

Près d'un millier de lycéens s'était retrouvé dans le centre-ville de Limoges pour manifester, vendredi 30 novembre. Dès ce matin, ils étaient une nouvelle fois dans la rue. D'abord, du côté du carrefour Tourny, à Limoges où un groupe d'étudiants a déambulé sur les voies de circulation. D'autres manifestations étaient également en cours à Limoges place Jourdan, aux lycées Renoir et Suzanne Valadon. Ailleurs en Haute-Vienne, un rassemblement a aussi eu lieu au lycée Bernard Palissy, à Saint-Léonard-de-Noblat.
Plus tôt ce matin, aux alentours de 8 heures, la faculté de lettres a été prise à partie. Plusieurs étudiants ont empêché l'accès à l'établissement pendant une heure.
La direction de la faculté a réagi via Twitter, confirmant l'information et indiquant un retour à la normale.

 

La ministre de l'Enseignement supérieur annule sa venue

Les revendications de ces jeunes ? La suppression du tant critiqué Parcoursup, le nouveau système d’admission post-bac ou encore l’annulation de la réforme du baccalauréat qui va concerner les lycéens aujourd'hui en seconde. L'Union nationale lycéenne (UNL) appelle depuis plusieurs jours à un blocage contre les réformes des lycées. "Notre droit à l'accès à l'éducation est attaqué, notre droit à l'avenir est remis en doute", explique le président de l'UNL, Louis Boyard dans un communiqué.

Autre fait qui met en colère les lycéens : ce lundi matin, le cabinet de Frédérique Vidal a annoncé l’annulation du déplacement de la ministre de l'Enseignement supérieur, à Limoges.

Trois interpellations

En marge de ces manifestations, des débordements ont eu lieu ce matin. Trois jeunes mineurs ont été interpellés, rue Ventenat, à Limoges. Selon la préfecture, il s'agit "d'infractions contraventionnelles", à savoir poubelles renversées, pare-brises brisés. Des contrôles d'identité ont été menés sur une quarantaine de personnes.

Interpellations en marge des rassemblements étudiants (03/12/2018)


 

Sur le même sujet

Bordeaux : des sites culturels fermés, des événements annulés ce samedi

Les + Lus