• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Limoges se met au bleu de four

© France 3 Limousin
© France 3 Limousin

La céramique présente dans l'espace urbain, c'est ce qu'on attend de Limoges, ville créative UNESCO en arts du feu depuis octobre 2017. C'est désormais le cas avec un appel à projet qui entre dans sa phase finale avec l'installation de pièces ici et là pour rendre visible cette identité limougeaude.

Par Isabelle Rio

L'appel à projet national, lancé par la municipalité de Limoges, a permis à un comité artisitique composé d'élus, d'instituts et de partenaires publics, d'étudier 16 dossiers parmi lesquels des designers et artistes de renommée internationale, d'en sélectionner 3 et de retenir 1 : celui du duo de Florian Brillet, designer, et de Nicolas Lelièvre, artiste plasticien. Ils ont confié à la fabrique de porcelaine Pierre Arquié la réalisation des pièces.

Des pièces de céramique en bleu de four partout dans la ville

C'est tout un parcours à travers la ville qui est proposé, sur le principe du Kintsugi japonais. Cette discipline japonaise consiste à réparer les objets de céramique à l'aide de délicats joins à l'or fin. Ici, le projet retenu consiste donc à réparer des pièces d'architecture défectueuses en ville en les remplaçant par des pièces en céramique couleur bleu de four. Une réparation magnifiée destinée à attirer l'oeil, comme l'explique l'artiste-plasticien Nicolas Lelièvre
 

A chaque fois c'est différent, ça joue avec l'architecture, on remplace avec des répliques un peu retravaillées mais ça donne l'idée


Vingt-deux pièces, allant d'une vasque à une balustre, en passant par une gouttière ou une dalle manquante dans un carrelage, vont ainsi capter le regard des limougeauds et des touristes, parfois plus discrètement selon les emplacements dans une rue, sur un monument, dans un jardin. Elles complètent la présence de bancs en céramique sur le parvis de l'hôtel de ville, de potelets devant la BFM et le long du boulevard de la corderie.

Le bleu de four, choisi pour ces nouvelles pièces, est l'un des plus anciens et plus résistants coloris en porcelaine. Il s'inscrit dans l'histoire de la porcelaine à Limoges.

L'ensemble accentue l'identité de la cité porcelainière, comme le souligne le Maire de Limoges, Emile-Roger Lombertie
 

Nous avons à Limoges des starts-up, des entreprises, des artistes, des écoles, une universités nationale supérieure d'art, soyons fiers de tout ça !


Un savoir-faire en céramique technique

Tout comme l'architecte des bâtiments de france, la manufacture Arquié a été associée au projet dès le début. Son Gérant, Grégory Rosenblat, a apporté ses connaissances techniques au projet artistique. Les moules remplis de barbotine ont libéré minutieusement les pièces du projet, toutes fragiles. Séchées, elles sont passées en phase finitions. Les premières ont commencé à être installées. C'est ainsi, par exemple, que la balustrade d'un escalier du jardin d'Orsay a retrouvé sa pièce manquante. Les installations vont se poursuivre pendant l'été. L'inauguration de ce jalonnement céramique est inauguré ce mercredi 26 juin dans le jardin d'Orsay à 10h30.
 
Parcours céramique bleu de four à Limoges
20 pièces de céramique vont être posées dans divers lieux de la ville d'ici la fin août. Une commande de la ville pour rendre plus visible la céramique dans l'espace public. L'appel d'offre lancé était national. De quoi signer l'identité de cité porcelainière. Interviennent Nicolas Lelièvre - Artiste-Plasticien, Emile-Roger Lombertie - Maire LR Limoges, Delphine Lacôte - Chargée de mission à la direction du développement urbain à la ville de Limoges - Reportage de Alexandra Fillot, Isabelle Rio, Laurent Du Rusquec, Philippe Tanger, Caroline Huet, Valérie Agut, Jean-Marie Arnal, Nicolas Stil.




 

Sur le même sujet

Le Soja en Aquitaine

Les + Lus