Limoges : une banquette disparue, présentée à l’Exposition Universelle de 1900, refait surface

Publié le
Écrit par Olfa Ayed avec Jean-Marie Arnal
La banquette d'Eugène Gaillard, longtemps disparue, vient de refaire surface à Limoges. Elle sera proposée aux enchères le 30 novembre 2021.
La banquette d'Eugène Gaillard, longtemps disparue, vient de refaire surface à Limoges. Elle sera proposée aux enchères le 30 novembre 2021. © Valérie Agut - France Télévisions

Une banquette disparue, présentée dans l’antichambre du Pavillon de l’Art Nouveau lors de l’Exposition Universelle de 1900, vient d’être retrouvée chez une famille de porcelainier de Limoges. Cette pièce, de l’ébéniste Eugène Gaillard, sera mise aux enchères le 30 novembre 2021.

"Je suis allée en inventaire. Je rentre dans l’appartement, assez incroyable, fin XVIIIe siècle, et la dame me dit : "Je vous ai tout rassemblé dans un couloir" (…) On passe par des pièces (…) et au fond du salon de ping-pong, cette banquette. Je suis restée bouche bée", explique Julie Fauré, assistante du commissaire-priseur de Limoges, Nicolas Constanty.

Alors que de nombreux experts l’avait cru perdu et qu’elle figurait même dans un catalogue des œuvres disparues, la banquette a refait surface lors d’une expertise immobilière chez une ancienne famille de porcelainier limougeaud. Fabriqué par l’ébéniste Eugène Gaillard et acheté par le marchand d’art Bing, elle avait disparue depuis l’Exposition Universelle de 1900 à Paris.

On a plusieurs théories là-dessus. La famille de porcelainier travaillait avec le marchand Bing (…) et on pense qu'il a échangé cette banquette après l’Exposition contre des porcelaines.

Maître Nicolas Constanty, Commissaire priseur

Oeuvre estimée entre 80 000 et 100 000 euros

Ce meuble iconique est une pièce unique, présentée dans l’antichambre du Pavillon de l’Art Nouveau Bing lors de l’Exposition Universelle de Paris en 1900. Moins connu que les maîtres de l’art nouveau, Eugène Gaillard, avait une production plus restreinte, ce qui rend son oeuvre rare. "Le retour à la nature, au feuillage : vous avez tout l’art nouveau résumé dans cette banquette", indique maître Nicolas Constanty.

La pièce sera mise aux enchères le 30 novembre 2021. Elle est évaluée entre 80 000 et 100 000 euros.

Je suis très satisfaite qu’on ait réussi à l’amener jusque-là. Je soufflerai quand la vente sera finie. Et j’ai envie que les héritiers soient content. C’est une part de leur histoire familiale aussi qui passe aux enchères. Trois générations ce sont assises sur cette banquette, près du feu, donc c’est émouvant.

Julie Fauré

Les collectionneurs et les musées nationaux sont attendus pour cette vente aux enchères.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.