Limoges : une mobilisation plus importante encore contre le pass sanitaire ce samedi 7 août

Ces citoyens et citoyennes comptaient sur le Conseil Constitutionnel pour voir au mieux disparaitre le pass sanitaire, au moins le limiter. Ils sont aujourd'hui déçus mais toujours déterminés à manifester leur opposition, à deux jours de son extension.

Chaque samedi désormais, rendez-vous est donné pour se réunir contre le pass sanitaire place Jourdan à Limoges. Malgré les vacances estivales, ces citoyens et citoyennes sont ce samedi 7 août plus nombreux que le 1er août à se retrouver pour manifester. Tous et toutes marquent leur opposition à ce sésame désormais demandé pour accéder aux cinémas, festivals et bientôt aux terrasses de bars et restaurants ou transports de longue distance.

La validation pour sa plus grande partie de la loi par le Conseil Constitutionnel n'entache pas leur détermination. Ils sont retraités, jeunes pères ou mères de famille, salariés ou employeurs ou en recherche d'emploi, de gauche ou royalistes... ils manifestent pour la première fois ou étaient déjà là samedi dernier... leur point commun ? ils dénoncent un déni de démocratie et estiment leurs libertés bafouées. 

Je veux garder le choix, surtout sur ce qu'on veut m'injecter dans le corps, et je ne comprend pas pourquoi on peut accéder aux cantines des entreprises et pas aux terrasses des restaurants"

Bernard, retraité manifestant ce samedi 7 août à Limoges

Cette infirmière tenait à se déplacer pour dire haut et fort qu'elle refuse cette vaccination obligatoire pour les personnels soignants

demain je ne vais plus pouvoir travailler ni exercer mon métier parce que je dois me faire vacciner par un vaccin qui est encore expérimental

Une infirmière manifestant ce samedi 7 août à Limoges

 

Parmi ces manifestants, des personnes vaccinées. Mais elles ne supportent pas cette obligation de le justifier dans les actes de la vie courante. Sur les banderoles on aperçoit "QR code = traçage" ou la dénonciation de conflits d'intérêts dans les décisions prises au plus haut.

Cette manifestation n'est pas contre la vaccination, il y a plein de gens ici qui sont vaccinés, elle est contre le pass sanitaire et l'atteinte aux libertés fondamentales liée à cette obligation vaccinale

souligne cet autre manifestant

Est également dénoncée l'absence de visibilité des traitements précoces

Certains médicaments ou traitement augmentent les défenses immunitaires contre le covid en amont, ou  peuvent mettre fin aux premiers signes... pourquoi on n'en parle jamais dans les médias ?

interroge cet infirmier dans la manifestation de Limoges

Le mot d'ordre était de rester pacifique. La manifestation a défilé en scandant "liberté" jusqu'au Palais de Justice de Limoges pour terminer à la mairie de Limoges où les manifestants ont chanté l'hymne national.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
manifestation économie social vaccins - covid-19 santé société covid-19