Lire à Limoges 2019 : la mairie annonce une fréquentation en hausse

Selon la mairie, on avait déjà dépassé les 30 000 visiteurs sous le chapiteau de Lire à Limoges en milieu d'après-midi ce dimanche 5 mai 2019. Avec un plateau d'écrivains de choix et une météo favorable, le salon limougeaud a fait le plein durant ces 3 jours à la grande satisfaction des libraires. 

En ce dimanche 5 mai 2019, 3ème et dernier jour de salon, les allées du chapiteau de Lire à Limoges sont encore noires de monde. Selon la mairie organisatrice de l'événement, la jauge des 30 000 visiteurs a été dépassée, soit une hausse de fréquentation par rapport à l'an dernier : un succès public mais aussi une satisfaction pour les libraires qui ont accueilli sur leurs stands plus de 300 auteurs.

Pour Maud Dubarry, libraire indépendante, "on a retrouvé les grandes années du salon, oui, avec beaucoup, beaucoup de monde, on n'arrivait pas à bouger, il y avait vraiment une différence par rapport à l'année dernière et même à l'année d'avant...


 

Contrairement à Bruno Salomone, une fois passée l'heure du déjeuner, beaucoup de personnalités et d'auteurs stars ont quitté le chapiteau, écrivains et maisons d'éditions locales y trouvent donc leur compte, à l'image de Franck Linol, à qui une lectrice a même offert une bouteille de vin ou Pierre Frémont qui voit en Lire à Limoges, "une vraie pépinière"


 
Cette édition 2019 aura bénéficié d'une météo favorable, d'un président motivé et très accessible (David Foenkinos) mais aussi d'auteurs particulièrement populaires comme Jean Teulé, Bernard Werber, Franck Thilliez, Patrick Sobral ou encore Virginie Grimaldi qui participait pour la première fois et a déclaré son amour au public limougeaud (malgré quelques déçus) 
 
Voir cette publication sur Instagram

C'était ma première fois à Lire à Limoges. Je dois avouer que j'ai un peu surestimé ma forme, mon dos me fait la gueule et j'ai les chevilles de Dumbo, mais bon sang que c'était bon de voir vos sourires, vos mains qui tremblent, vos yeux qui frémissent, que c'était bon d'entendre vos confidences, de recevoir vos cadeaux, vos gourmandises, vos mercis. Je vous remercie du fond du cœur pour ce shoot d'amour. Je sais que quelques uns sont repartis déçus car l'attente était trop longue ou car la file avait dû être coupée. Je comprends la frustration, je suis épatée de votre patience et j'aimerais avoir la possibilité de tous vous rencontrer. Lors des premiers salons, vous étiez moins nombreux et je prenais beaucoup de temps avec chacun. J'ai dû réduire, mais il est hors de question que je ne vous consacre que 20 secondes. Ca n'aurait aucun intérêt, pour vous comme pour moi. Je reste toujours bien plus longtemps que prévu, ça a encore été le cas alors que mon corps me disait stop, mais on doit arrêter à un moment. La grande majorité le respecte et je vous en remercie, mais pour la première fois j'ai été témoin d'agressivité, à l'encontre des équipes ou à la mienne. Cela ne restera pas dans ma mémoire, mais je tenais à faire cette précision suite à plusieurs messages désagréables : je fais de mon mieux, vraiment. Je termine en remerciant les organisateurs de Lire à Limoges, c'était parfait ; les nounous Eleonore et Laurent ; la formidable équipe de Cultura qui nous a chouchoutés sur son stand, et mes partenaires de fous rires Serena, Baptiste, Benoit, Catherine, Bruno et Arnold. À l'année prochaine, Limoges !

Une publication partagée par Virginie Grimaldi (@virginiegrimaldi) le




Lire à Limoges 2019 maintient donc sa place dans les dix salons du livre en France. "Nous avons refusé cette année les demandes d'une quinzaine de maisons d'édition de Nouvelle-Aquitaine, par manque de place!" rappelle l'adjoint à la culture Philippe Pauliat-Defaye.
Un succès qui fait aussi le bonheur des lecteurs venus faire le plein de bouquins sous le chapiteau du Champ-de-Juillet.
 

 
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité