• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Lire à Limoges : l'heure du bilan

 La venue de François Hollande le dimanche a apporté un surcroît de fréquentation
La venue de François Hollande le dimanche a apporté un surcroît de fréquentation

L'heure est au démontage du chapiteau de la 35e édition de Lire à Limoges ce lundi 30 avril. Une édition 2018 qui a connu un beau succès populaire avec, selon la mairie, 30 000 visiteurs, soit 5000 de plus que l'an dernier. Un bilan pourtant mitigé pour certains des libraires présents. 

Par Martial Codet-Boisse

Près de 300 auteurs présents, il est vrai que les allées de Lire à Limoges étaient bien remplies ce week-end au Champ de Juillet. De nombreuses rencontres, des conférences pendant ces 3 jours. Un rendez-vous toujours attendu par plusieurs milliers de visiteurs mais la défection au dernier moment de plusieurs écrivains, dessinateurs n'a pas permis de réaliser le même chiffre d'affaires que les années précédentes.


Près de 10% des auteurs ont annulé leur venue



Eve Ruggieri, l'académicien et écrivain Jean-Marie Rouart, le scénariste et dessinateur de bande dessinée Benoît Sokal, quelques noms d'auteurs qui, en raison de la grève à la SNCF n'ont pu se rendre à Lire à Limoges ce week-end. "Des annulations de dernière minute, des auteurs qui partent plus tôt que prévu parce que finalement il y a un train, la pluie... Tous ces facteurs font que pour nous, ce n'est pas un salon exceptionnel", explique Maud Dubarry, de la librairie Page et Plumes.
Lire à Limoges : bilan mitigé pour certains libraires
L'heure est au démontage du chapiteau de la 35e édition de Lire à Limoges ce lundi 30 avril. Une édition 2018 qui a connu un beau succès populaire avec, selon la mairie, 30 000 visiteurs, soit 5000 de plus que l'an dernier. Un bilan pourtant mitigé pour certains des libraires présents comme l'explique Maud Dubarry de "Page et Plume".


Sur le même sujet

Chaleur et viticulture en Buzet

Les + Lus