Le ministre de l'Intérieur à Limoges pour visiter le centre logistique de la police nationale

Publié le Mis à jour le
Écrit par Christophe Bodin .
©france 3

Bruno Le Roux, le ministre de l'Intérieur était en déplacement ce mercredi après-midi 8 mars 2017 à Limoges. Il s'est rendu à l'Etablissement central logistique de la police nationale (ECLPN). C'est là que sont préparés les véhicules et autres équipements des forces de l'ordre, dont les armes.

Le ministre de l'Intérieur Bruno Le Roux était en visite mercredi 8 mars 2017 à Limoges, il s'est rendu à l'Etablissement central logistique de la police nationale. C'est sur ce site limougeaud que sont préparés les nouveaux matériels de la police nationale et de la gendarmerie.

300 véhicules de patrouille renforcés

Les véhicules de patrouille renforcés destinés aux policiers qui interviennent dans les quartiers sensibles sont préparés dans ces locaux. Avec le plan "Sécurité intérieure",  300 de ces véhicules ont été commandés par le ministère de l'Intérieur

Des véhicules préparés pour résister aux tirs

L'aménagement des véhicules des forces de l'ordre est un des métiers du site de Limoges. Les carrosseries fournies par les constructeurs sont renforcées pour la protection balistique et équipées en systèmes de communication informatisés. 500 véhicules ont été préparés en 2016, le chiffre devrait rester stable pour 2017.

De nouvelles armes pour la police et la gendarmerie

L'autre aspect du site concerne l'armement. C'est dans ces locaux que sont réceptionnées et controlées les armes qui équipent les fonctionnaires de police et les militaires de la gendarmerie. Des armes qui peuvent également, sur ce même lieu, être réparées et réhabilitées pour le service. De nouveaux équipements (casques, gilets pare-balles) sont appelés à équiper progressivement les forces de l'ordre. Des policiers et des gendarmes qui auront également un nouvel armement, dont des pistolets mitrailleurs de dernière génération.

 
©france 3
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité