• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

NBA : l’ancien du CSP Sekou Doumbouya choisi en 15è position par Détroit

Sekou Doumbouya avec sa mère / © AFP
Sekou Doumbouya avec sa mère / © AFP

L'ailier français Sekou Doumbouya a été sélectionné jeudi 20 juin à New York au 15e rang par les Detroit Pistons lors de la Draft 2019, la bourse annuelle qui permet aux franchises NBA de recruter les meilleurs jeune joueurs.
 

Par Franck Petit avec AFP

En 2001, Tony Parker avait fait son entrée en NBA lui aussi en étant drafté. Il avait été choisi en 28è position. 18 ans plus tard, Sekou Doumbouya fait encore mieux. La nuit dernière, il a été choisi en 15è position par les Detroit Pistons. Son profil devrait lui offrir un bon temps de jeu car peu d’ailiers ont une aussi belle détente et autant d’explosivité.

Sur un petit nuage, celui qui s’apprête à vivre et jouer aux Etats Unis, a simplement déclaré à notre équipe présente sur place :


Parfait, c’est un bon spot ! 
 

DRAFT 2019 : La réaction de Sekou Doumbouya Boumbouya
 

Show à l’américaine

15.000 personnes ont assisté à la DRAFT 2019 la nuit dernière à New York. Les joueurs étaient installés dans le bas de la salle avec leurs agents et leurs familles. Sekou Doumbouya était entouré de sa mère, de l’une de ses sœurs et de deux de ses agents, et de son premier entraîneur Benoît Burguest, qui l’avait repéré à Orléans.


Mon seul regret est que mon père ne soit pas là, faute d’avoir obtenu un visa. C’est le seul truc qui plombe un peu.

 


Les Detroit Pistons

S'il n'a pas fait d'essai à Detroit, contrairement à d'autres franchises, Sekou Doumbouya s'était entretenu avec l'entraîneur des Pistons, Dwane Casey, ainsi qu'avec le manager général Ed Stefanski.

Les représentants des Pistons, dont le nom rappelle l'industrie automobile, reine à Detroit, lui avaient alors assuré "qu'ils feraient tout pour (l)'avoir", s'est-il souvenu. Champions en 1989, 1990 et 2004, les Pistons sortent d'une saison en demi-teinte. Ils se sont qualifiés de justesse pour les play-offs, avant d'être sortis sèchement par Milwaukee au premier tour (4-0).

"La prochaine étape, c'est la summer league", a expliqué Sekou Doumbouya, se projetant déjà dans la ligue d'été durant laquelle s'affrontent les jeunes recrues et les vétérans en recherche d'un contrat. "Il va falloir montrer. Et après la summer league, il va falloir « taffer», faire sa place dans l'équipe."
 

Sur le même sujet

Interview du Pr Henri Joyeux

Les + Lus