Nouvelle défaite pour le Limoges CSP !

Troisième défaites de rang pour Mehdy Mary, en autant de déplacement, depuis sa nomination sur le banc limougeaud. (illustration) / © André Abalo/France 3 Limousin
Troisième défaites de rang pour Mehdy Mary, en autant de déplacement, depuis sa nomination sur le banc limougeaud. (illustration) / © André Abalo/France 3 Limousin

En retombant dans ses travers habituels, lacunes défensives, rebonds abandonnés, individualités en berne, le Limoges CSP s’est une nouvelle fois incliné à l’extérieur, défait 90-79 sur le parquet de Cholet.
 

Par Jean-Martial Jonquard

Plaisir d’offrir, joie de recevoir…
Depuis le début de la saison, le CSP a fait sienne cette « devise » de Noël lorsqu’il joue loin de Beaublanc ! Offrir la victoire à l’adversaire, recevoir une correction !

Si certains joueurs n’avaient pas caché leur joie de voir Mehdy Mary s’installer sur le banc, si le revers à Dijon avait pu être classé dans la catégorie des « défaites encourageantes », ce dimanche 22 décembre a le gout des réveils amers.
Limoges n’y arrive pas, Limoges ne s’est toujours pas imposé une seule fois de la saison à l’extérieur (15 défaites de rang !!!) et oui, le CSP joue bien désormais le maintien, avec, avant l’année prochaine, la très délicate réception de Strasbourg lundi et un « match de la peur » à Roanne samedi !

Certes, Hugo Invernizzi, rétabli in extremis, a été précieux aux shoots, certes Jerry Boutsiele retrouve un peu d’allant, certes, Beyhurst et Mbala ont apporté un peu plus que d’habitude, mais pour le reste, « circulez, il n’y a rien à voir ! », ou plutôt si, les mêmes carences, les mêmes lacunes, les mêmes insuffisances qu’à presque tous les matchs.

La réussite aux tirs, notamment à trois points, a été une nouvelle fois faible.
Les rebonds ont été une nouvelle fois abandonnés à l’adversaire, lui permettant de nombreuses et assassines deuxièmes chances.
Et Paul Stoll, pourtant séduisant lors de ses débuts, a une nouvelle fois été fantomatique !

Alors oui, il manque toujours Semaj Christon, Vee Sanford (est-ce si grave ?) et Brian Conklin et le propre d’une spirale négative est (normalement) d’un jour s’enrayer…

Mais avant que les astres ne s’alignent enfin pour Limoges, à combien de défaites va-t-on encore assister, à quelle place le CSP va-t-il dégringoler ? Parce que ceux qui croient que cela ne pourrait être pire ont tort ! S’il ne se reprend pas très vite, le SP file tout droit vers la Pro B !
 

Sur le même sujet

Les + Lus