Nouvelle défaite pour le Limoges CSP !

En retombant dans ses travers habituels, lacunes défensives, rebonds abandonnés, individualités en berne, le Limoges CSP s’est une nouvelle fois incliné à l’extérieur, défait 90-79 sur le parquet de Cholet.
 

Troisième défaites de rang pour Mehdy Mary, en autant de déplacement, depuis sa nomination sur le banc limougeaud. (illustration)
Troisième défaites de rang pour Mehdy Mary, en autant de déplacement, depuis sa nomination sur le banc limougeaud. (illustration) © André Abalo/France 3 Limousin
Plaisir d’offrir, joie de recevoir…
Depuis le début de la saison, le CSP a fait sienne cette « devise » de Noël lorsqu’il joue loin de Beaublanc ! Offrir la victoire à l’adversaire, recevoir une correction !

Si certains joueurs n’avaient pas caché leur joie de voir Mehdy Mary s’installer sur le banc, si le revers à Dijon avait pu être classé dans la catégorie des « défaites encourageantes », ce dimanche 22 décembre a le gout des réveils amers.
Limoges n’y arrive pas, Limoges ne s’est toujours pas imposé une seule fois de la saison à l’extérieur (15 défaites de rang !!!) et oui, le CSP joue bien désormais le maintien, avec, avant l’année prochaine, la très délicate réception de Strasbourg lundi et un « match de la peur » à Roanne samedi !

Certes, Hugo Invernizzi, rétabli in extremis, a été précieux aux shoots, certes Jerry Boutsiele retrouve un peu d’allant, certes, Beyhurst et Mbala ont apporté un peu plus que d’habitude, mais pour le reste, « circulez, il n’y a rien à voir ! », ou plutôt si, les mêmes carences, les mêmes lacunes, les mêmes insuffisances qu’à presque tous les matchs.

La réussite aux tirs, notamment à trois points, a été une nouvelle fois faible.
Les rebonds ont été une nouvelle fois abandonnés à l’adversaire, lui permettant de nombreuses et assassines deuxièmes chances.
Et Paul Stoll, pourtant séduisant lors de ses débuts, a une nouvelle fois été fantomatique !

Alors oui, il manque toujours Semaj Christon, Vee Sanford (est-ce si grave ?) et Brian Conklin et le propre d’une spirale négative est (normalement) d’un jour s’enrayer…

Mais avant que les astres ne s’alignent enfin pour Limoges, à combien de défaites va-t-on encore assister, à quelle place le CSP va-t-il dégringoler ? Parce que ceux qui croient que cela ne pourrait être pire ont tort ! S’il ne se reprend pas très vite, le SP file tout droit vers la Pro B !
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
limoges csp basket-ball sport
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter