• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Nouvelles échauffourées cette nuit dans le quartier de la Bastide à Limoges

Deux voitures incendiées en face du stade de football, à la Bastide. / © France 3 Limousin
Deux voitures incendiées en face du stade de football, à la Bastide. / © France 3 Limousin

Cinq voitures ont été incendiées cette nuit. La police a interpellé un troisième jeune, ayant participé aux caillassages de samedi après-midi.
Le conducteur interpellé hier a 18 ans et a été contrôlé positif aux stupéfiants.

Par Gwenola Beriou

La tension était palpable, hier en fin d'après-midi à la Bastide, à la suite de la course poursuite qui s'est soldée par l'interpellation de deux individus en plein coeur du quartier.
Vers 23h, une première voiture a brûlé rue Véronèse. Les forces de l'ordre étaient déjà présentes dans le quartier. Un véhicule de police a subi des jets de pierre. Quatre autres véhicules ont été incendiés dans les heures qui ont suivi.

Au moins quatre voitures ont été incendiées dans la nuit de samedi à dimanche à la Bastide. / © France 3 Limousin
Au moins quatre voitures ont été incendiées dans la nuit de samedi à dimanche à la Bastide. / © France 3 Limousin
Déploiement des forces de l'ordre cette nuit à la Bastide. / © France 3 Limousin
Déploiement des forces de l'ordre cette nuit à la Bastide. / © France 3 Limousin

Retour sur les événements d'hier

On en sait un peu plus sur les circonstances de la course poursuite hier après-midi.
Le véhicule incriminé est un Ford transit, prêté par la mairie au club de football Vigenal-la Bastide, qui rentrait d'un match à l'extérieur avec une dizaine de jeunes à bord.
Le conducteur a refusé de se soumettre à un contrôle de gendarmerie alors qu'il était en excès de vitesse (157 km/h au lieu de 110) sur l'A20 à hauteur de Bonnac-la-Côte.

C'est lorsque le véhicule s'est engouffré dans le quartier de la Bastide que les gendarmes sont parvenus à l'arrêter, dans une impasse, mais le fourgon s'est enfui en percutant le véhicule de la gendarmerie. 
Prévenue, la police était également sur place et a pris le relais. Un attroupement d'une cinquantaine de jeunes s'est vite constitué et les véhicules des forces de l'ordre ont été caillassés. Deux policiers ont été blessés.

Deux jeunes de 18 ans ont été interpellés : le conducteur du fourgon, très défavorablement connu des services de police et qui a été contrôlé positif aux stupéfiants, et un autre individu ayant participé au caillassage.

Une troisième personne a donc été interpellée cette nuit, un autre jeune de 18 ans, reconnu par les policiers comme ayant participé aux jets de pierres de la veille.
Tous trois sont en garde à vue au commissariat de police et seront entendus dans la journée.

A lire aussi

Sur le même sujet

Retour sur le concert d'Ibrahim Maalouf au Surgères Brass Festival

Les + Lus