"On a une visibilité d'un mètre" : opération sauvetage aquatique pour les sapeurs-pompiers

Une dizaine de sapeurs-pompiers spécialisés en milieu subaquatique se sont entraînés, le 30 avril, dans une ancienne carrière immergée du site de Montulat, dans la commune de Saint-Sornin-Leulac, dans le nord de la Haute-Vienne. L'objectif : déplacer un véhicule d’entraînement à une profondeur plus accessible pour leurs exercices.

Dans une eau à huit degrés, les pompiers se préparent à déplacer une Renault 19 qui repose, depuis une douzaine d’années, à dix-sept mètres de profondeur. Le site de Montulat, était une ancienne mine d'uranium qui est, entre autres, devenue un terrain d'entraînement pour les pompiers.

"L'utilité, c'est de pouvoir relever le véhicule, parce que dans certaines opérations, cela peut arriver. Mais, à la base, c'est dangereux. Donc, l'idée, c'est de le ramener sur une partie moins profonde, pour pouvoir travailler plus régulièrement dessus, explique David Mondon, référent nautique des pompiers de la Haute-Vienne. C'est des interventions qu'on a souvent. On a déjà eu des poids lourds immergés suite à des accidents".

Un exercice complexe

Cet exercice de relevage nécessite un gonflage précis de ballons dans une eau où la visibilité est très réduite. "On a une visibilité d'un mètre. Il ne faut pas se mélanger. On a des équipes qui sont bien définies et il faut rester avec son plongeur. J'ai en plus la responsabilité sur cette mission, donc il faut, quand même, que j'ai un œil sur les deux autres", raconte Yoann Senon, scaphandrier autonome léger des pompiers du département.

Ces femmes et hommes-grenouilles, en déplaçant le véhicule à une profondeur plus réduite, vont ainsi s’offrir un nouveau terrain de jeu. C'est une sorte d’exercice pour les futurs exercices.

"Ça nous apporte plein de choses de travailler en collaboration avec l'équipe plongeur. Moi, je ne fais que du sauvetage en surface. C'est du perfectionnement et ça nous permet d'être efficaces", confie Romain Marrier, sauveteur eaux vives des pompiers du département.

Si les pompiers Haute-Viennois fréquentent le lieu une vingtaine de fois par an, le site de Montulat fait aussi le bonheur des plongeurs avec plus de 2 800 immersions en 2023.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité