"On est très heureux de le voir remporter les courses qu'il mérite" : la victoire de Mathieu van der Poel fait réagir en Limousin

Le petit-fils de Raymond Poulidor, Mathieu van der Poel a été sacré champion du monde de cyclisme sur route pour la première fois de sa carrière, ce dimanche 6 août à Glasgow. Il devient ainsi le premier coureur de l'histoire à être champion du monde sur route et de cyclo-cross. Claude Fayemendy, ancien président du Tour du Limousin et ami de son grand-père, réagit.

Au terme d'une échappée folle de 23 kilomètres, le coureur néerlandais a passé la ligne d'arrivée à Glasgow (Écosse) en solitaire, laissant ses rivaux van Aert, Pogacar et Pedersen derrière lui avec 1'37" d'avance. 

Selon Claude Fayemendy, l'ancien président du Tour du Limousin, Mathieu van der Poel (Alpecin-Deceuninck) doit sa victoire à "un départ foudroyant arrivé au bon moment". 

"C'est un circuit qui lui allait très bien."

Sur une bosse à 23 kilomètres de l'arrivée, le coureur de 28 ans se débarrasse de ses rivaux et file en solitaire jusqu'au bout sans les revoir, malgré une chute sur le sol glissant de Glasgow à 17 kilomètres de la fin. C'est sa technique et sa puissance qui lui ont permis de s'imposer dans cette partie favorable à ses qualités de cyclo-cross.

Déjà habitué au maillot arc-en-ciel, remis au vainqueur d'un championnat du monde de cyclisme quelle que soit la discipline, le descendant de Poulidor est quintuple champion du monde de cyclo-cross. 

"C'est un circuit qui lui allait très bien. Il est très technique et très fort dans les virages et les relances grâce au cyclo-cross", analyse son fidèle admirateur Claude Fayemendy. 

En effet, le Néerlandais a su dompter les 48 virages serrés à parcourir dix fois dans les rues de Glasgow grâce à ses qualités de pilotage. 

Une victoire méritée

Pour le spécialiste, la victoire de Mathieu van der Poel est "amplement méritée. Il était en bonne position et il a fait les bons choix. Je suis toutes ses courses, là il nous a prouvé une nouvelle fois qu'il était capable de réaliser de très belles choses." 

Raymond était un ami, ça nous fait vraiment plaisir de voir son petit-fils remporter les courses qu'il mérite, là où c'était plus compliqué pour Poupou.

Claude Fayemendy, président du Tour du Limousin pendant quinze ans.

à France 3 Limousin

Au moment de son sacre, Claude Fayemendy ne peut s'empêcher de penser à son ami, "l'éternel second". Vainqueur de Milan-SanRemo et de Paris-Roubaix cette année et maintenant champion du monde de cyclisme sur route, le "demi-Limousin" pourrait ainsi déjouer la malédiction de son grand-père.