ORAGES. Toit arraché, salles de classe hors d'usage, l'école élémentaire Vigenal sera fermée pendant plusieurs mois

L'épisode orageux de ce dimanche 17 septembre a détruit une grande partie de l'école du Vigenal à Limoges. Sur les 154 élèves concernés, une partie sera prise en charge à l'école René Descartes, juste à côté, les autres attendent encore que la mairie de Limoges puisse les accueillir dans de bonnes conditions.

Toits arrachés, plafonds effondrés, salles de classe inondées. Ce lundi matin 18 septembre, l’école élémentaire du Vigenal était défigurée par les intempéries, et fermée aux élèves.

Les équipes enseignantes et la directrice de l'établissement, Aude Soria, constatent les dégâts. “Dans quel état d’esprit on est ? Eh bien dans la confusion, dans le soulagement que cette avarie ne se soit pas produite avec des élèves et des personnels dans les locaux”, se console-t-elle.

Les salles de classe impraticables 

L'eau stagne encore dans les recoins des classes, au pied des bureaux des élèves, jonchent des cahiers imbibés d'eau mêlés à des branchages et des débris des plafonds. 

"Les infiltrations d'eau ont touché les salles de classe et les plafonds et faux plafonds au premier étage, ça s'est affaissé. L'école n'est pas praticable dans ces circonstances", explique Emmanuel Joly, directeur de la construction projet urbain à la ville de Limoges. 


C'est à 18 heures, dimanche 18 septembre, au premier passage de l'orage, que l'eau s'est infiltrée dans les toits. Des voisins ont entendu un grand bruit et ont prévenu les secours : une partie du toit du local technique s'est arraché, puis avec le poids des infiltrations, celui du premier étage s'est écroulé. Il ne reste plus qu'une immense salle à ciel ouvert. 

Dans la nuit de dimanche à lundi, les pompiers secouristes ont coupé l'électricité, sécurisé les lieux et vidé l'eau des locaux. Des équipes ont tenté de sauver le matériel informatique qui pouvait encore l'être.

Ce lundi matin, la quasi-totalité des équipes techniques sont à l'œuvre, "l'urgence, c'est de réparer l'école, de la mettre hors d'eau, bâcher les toits en attendant que des travaux soient réalisés, il faut monter pas mal de bâche, du parpaing, mettre du poids pour que ça puisse passer l'hiver de manière étanche, explique l'un des techniciens de la ville, depuis la nacelle qui donne un point de vue sur les dégâts. 

Et il faudra trouver une entreprise volontaire et disponible dans ces délais. "l'école peut être inopérante longtemps... on ne sait pas combien de temps", prévient Emmanuel Joly, directeur de la construction projet urbain à la ville de Limoges

La ville de Limoges est en train de trouver des solutions pour accueillir les huit classes concernées dans de bonnes conditions : "En accord avec la DASEN, dès le mardi 19 septembre, quatre classes (CP-CE1) seront accueillies au sein de l’école René-Descartes (située à 300m de l’école du Vigenal) dans les salles actuellement dévolues aux études dirigées et donc déjà aménagées.", annonce-t-elle ce lundi 18 septembre à 16 heures.

Quatre autres salles vont être préparées par les services de la Ville dans la semaine pour pouvoir accueillir jeudi les quatre autres classes (CE2, CM1 et CM2)."

Dans l’attente, les élèves continuent à être transportés au centre de loisirs de Beaublanc.
 

L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité