Cet article date de plus de 4 ans

Ouragan Matthew en Haïti : les Pompiers de l'Urgence Internationale partent en mission

Les Pompiers de l'Urgence internationale partiront ce samedi soir 8 octobre 2016, pour une mission humanitaire en Haïti, pays dévasté par le passage de l'ouragan Matthew. Une mission en partenariat avec le Secours Populaire de Limoges qui a tissé des liens avec la commune de Jacmel depuis 2010.
Deux associations imougeaudes, les Pompiers de l'Urgence International et le Secours Populaire, vont envoyer des équipes à Haiti dans les heures qui viennent.
Les Pompiers de l'Urgence Internationale, ONG basée à Limoges, vont envoyer une équipe pour une mission humanitaire en Haïti, pays dévasté par le passage de l'Ouragan Matthew. Un chef de mission, un ingénieur en structure de bâtiments, un spécialiste en eau potable et une infirmière prendront le départ de Limoges ce samedi soir, 8 octobre 2016 direction Orly pour Port-au-Prince, la capitale, puis Jacmel

Haïti et Limoges, unis dans les catastrophes


Jacmel, déjà fortement touchée par le séisme de 2010. Les bénévoles de PUI connaissent bien ce secteur. Ils y avaient sauvé un bébé enseveli sous les décombres. Le Secours Populaire de Limoges aussi a tissé des liens particuliers avec Jacmel en reconstruisant des bâtiments et l'école détruits par le tremblement de terre. Ce sont donc ces deux associations qui vont se retrouver sur le terrain pour venir en aide, une nouvelle fois, à ces populations. PUI était en alerte depuis le 4 octobre. 

Des centaines de morts et 350 000 personnes qui ont besoin d'aide


PUI et le Secours populaire vont mener cette mission pour :  L'ouragan Matthew a touché Haïti les 4 et 5 octobre 2016. Des villages entiers ont été dévastés. Les populations manquent d'abris, d'eau potable, de nourriture, de médicaments et les épidémies menacent, notamment le choléra. Un premier bilan évoque plusieurs centaines de morts. Jacmel se situe au sud d'Haïti, la zone la plus touchée. 


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
international pompiers faits divers solidarité société