• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Page emploi : Peret industrie à Limoges

Page emploi : Peret industrie à Limoges / © France 3 Limousin / Angélique Martinez
Page emploi : Peret industrie à Limoges / © France 3 Limousin / Angélique Martinez

Notre page emploi du 13 novembre 2018 est consacrée à Peret Industrie, une PME  familiale qui excelle dans le domaine de la métallisation, du décapage et du traitement de surface à Limoges. Malgré de prestigieux contrats, la société peine à recruter. 

Par Annaick Demars

Créée en 1926 à Limoges, Peret Industrie emploie 10 salariés et affiche un chiffre d'affaire d'1 million d'euros. L'entreprise est le leader du "thermolaquage" en Limousin : il s'agit d'une technique de peinture en poudre polyester qui permet d'obtenir un revêtement esthétique et sans défaut, ainsi qu'une résistance au choc et une stabilité des couleurs. 

François Faure a repris en 2004 l'entreprise familiale qui est également spécialisée dans la préparation de surfaces de métaux et dans la protection contre la corrosion. Elle a décroché des contrats prestigieux, le dernier en date étant la restauration des garde-corps de la Samaritaine à Paris.
 

DEUX POSTES A POURVOIR EN 2019


Cette activité nécessite des métiers qui sont à la frontière entre l'artisanat et l'industrie, assez physiques car ils s'exercent souvent dans le bruit et la poussière, parfois en trois-huit. Aucune formation n'existe en école, le recrutement de personnel est donc difficile même s'il existe des possibilités d'évolution en interne. 


Deux postes seront à pourvoir chez Peret Industrie début 2019. Aucune qualification technique n'est requise. Le gérant François Faure recherche surtout "du bon sens et de la motivation", il annonce un salaire de 2000 euros nets à l'embauche (sur 13 mois) car, dit-il, "l'homme est l'élément-clé de l'entreprise". 


 
Page emploi : Peret industrie à Limoges
Reportage chez ce spécialiste du thermolaquage qui peine à recruter malgré de prestigieux contrats - France 3 Limousin - A. Martinez / N. Vaille

Sur le même sujet

Grogne des avocats

Les + Lus