Panazol : les braqueurs du kiosque à pizza condamnés

Publié le Mis à jour le
Écrit par Margaux Blanloeil .

Mardi 28 juin 2022, la Cour d'Assises de la Haute-Vienne a condamné à 7 et 5 ans, les deux hommes poursuivis pour vol à main armée dans un kiosque à pizza de Panazol, près de Limoges.

Le 18 octobre 2018, un homme se présente vers 20h30 devant le kiosque à pizza situé sur le parking d'un supermarché à Panazol, en Haute-Vienne. Il souhaite acheter une bière mais n'a pas d'argent sur lui. Il repart aussitôt. Quelques minutes plus tard, un autre individu toque à la porte du kiosque. Une partie de son visage est dissimulé, et il pointe un pistolet sur l'employé. Il le menace, l'insulte, et repart avec l'argent de la caisse : entre 400 et 800€.

La cible du braquage, un jeune employé, souffre depuis ce jour-mà de stress post-traumatique.

Ça a été compliqué, les mois qui ont suivi ont été durs. Après, j’ai réussi à m’en remettre, je suis jeune, faut bien que je fasse ma vie, mais c’est vrai que ce n’est pas évident de les revoir.

Cinq jours après le braquage, un premier suspect est interpellé sur une aire des gens du voyage proche de Limoges. L'homme reconnaît être le complice, le guetteur, et donne l'identité du principal suspect aux enquêteurs. Celui qui se fait surnommer "Le Chinois" prend la fuite, avant d'être interpellé, un mois plus tard, sur une autre aire d'accueil à Cahors.

Lundi 27 et mardi 28 juin 2022, alors que les deux hommes comparaissent libres au moment du procès, le principal suspect nie encore toute implication dans ce dossier.

"On est sur une peine encourue de 20 ans de réclusion, par conséquent, on ne peut pas se fier uniquement à des affirmations soit de personnes poursuivies, soit de personnes qui ne sont pas claires dans l’identification des personnes qui sont faites" explique Maître Jean-Christophe Romand, avocat de la défense.

Maître Julia Benaïm, avocate de la partie civile conteste la position de la défense : "je crois qu'aujourd’hui, malgré toute l’émotion qui était la sienne, mon client, à deux mètres de la personne qui l’a braqué, est capable de le reconnaître."

Ce mardi, le verdict est tombé. Le premier homme a été condamné à 7 ans de réclusion pour vol à main armé. Le second pour complicité à 5 ans, dont 1 an avec sursis probatoire. Un mandat de dépôt a été prononcé pour les deux auteurs.  

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité