Le pompier de Pierre-Buffière écope de 6 mois de prison ferme pour agression sexuelle

24 mois de prison dont 18 avec sursis, c'est la peine prononcée par le tribunal correctionnel de Limoges ce vendredi 8 janvier. Jugement à l'encontre d'un pompier de 36 ans qui avait agressé sexuellement de jeunes soldats du feu.

 En Haute-Vienne, la caserne de Pierre-Buffière où le pompier reconnu coupable d'agression sexuelle officiait
En Haute-Vienne, la caserne de Pierre-Buffière où le pompier reconnu coupable d'agression sexuelle officiait © FTV - Charles Lemercier

Le sapeur-pompier de 36 ans avait été le formateur des jeunes qui se trouvaient sur le banc des victimes à l'audience du 4 décembre 2020. Mais c'est en dehors de ses heures de formation ou d'intervention, pendant son temps libre, à l'occasion de soirées ou de week-end passés avec ces jeunes, qu'il les a agressés sexuellement.

Les faits jugés s'étaient déroulés entre 2018 et 2020 et concernaient quatre victimes dont un mineur de 17 ans. L'ancien adjudant-chef a été levé de ses fonctions par ses supérieurs lorsque la première plainte, suivie des autres, ont été portées à la connaissance du SDIS 87.

"L'affaire a été très bien jugée compte-tenu de la gravité des faits, de la mission qui avait été confiée à cet homme. La sanction méritait d'être appuyée, elle l'a été", a réagi Maître Philippe Clerc, l'avocat du SDIS 87 qui s'était porté partie civile.

Interdiction d'être pompier

En sus de la condamnation, le sapeur-pompier incriminé ne pourra plus exercer son métier. Soumis à une obligation de soins, il devra dédommager les victimes et a pour interdiction d'entrer en contact avec elles. Il sera également inscrit au fichier des auteurs d'infractions sexuelles.

Les 3 victimes parties civiles recevront du prévenu un total de 2500 € d'indemnisation pour préjudice moral subi. Le Syndicat Départemental d'Incendie et de Secours de Haute-Vienne aura 500 € de dommages et intérêts.

Le sapeur-pompier condamné a 10 jours pour relever appel de cette décision.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société faits divers