Prise de température et questionnaires systématiques : à Limoges, comment les entreprises s'adaptent au coronavirus ?

Dans le contexte de l'épidémie de coronavirus, deux entreprises haut-viennoises ont pris des mesures très concrètes. Objectifs : éviter la contamination de leurs employés, mais aussi une mise en quatorzaine avec arrêt de la production. 
Depuis lundi, prise de température systématique pour tous les salariés et visiteurs d’EuroPLV  à Saint-Victurnien.
Depuis lundi, prise de température systématique pour tous les salariés et visiteurs d’EuroPLV à Saint-Victurnien. © France 3 Limousin
"Tous les matins, on arrive et Emilie nous prend la température. Si elle est trop élevée, on rentre chez nous. Sinon, on peut aller travailler"  explique Chloé Duport, chargée de mission RH au sein de l'entreprise EuroPLV, à Saint-Victurnien en Haute-Vienne. 

Pour les salariés (comme le reste de la population) il faut oublier ses habitudes : ne plus serrer les mains ni faire les bises à ses collègues.
 

L'objectif est double : "limiter les risques pour l'entreprise, mais surtout essayer de protéger les humains" souligne le reponsable de la communication Florent Orsi. Il estime que la prise de température et le lavage des mains obligatoire sont bien acceptées par les employés. 

À Saint-Junien, la direction de Saicapack, fabricant de cartons à usage alimentaire, a opté pour un questionnaire systématique à l'entrée de l'entreprise. Un document qui permet d'évaluer si le visiteur présente des risques contaminations.

Concernant les règles d'hygiène, l'entreprise était déjà soumise à des normes strictes. Mais quelques changements ont été mis en place, comme le fait de privilégier les entretiens téléphoniques et les vidéos-conférences. 


Regardez le reportage de François Clapeau et Robin Spiquel
Coronavirus et consignes sanitaires : comment les entreprises s'adaptent-elles ?
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
entreprises économie coronavirus/covid-19 santé société