Examens 2018
avec

M'alerter dès que les résultats seront publiés

Profs, étudiants et lycéens dans la rue à Limoges

Environ 300 personnes manifestent dans le froid, ce mardi 6 février, contre la réforme du Bac et les fermetures de classes. / © F3 - C.Descubes
Environ 300 personnes manifestent dans le froid, ce mardi 6 février, contre la réforme du Bac et les fermetures de classes. / © F3 - C.Descubes

Ce mardi 6 février est une journée de grève dans l'Education Nationale, pour protester contre la réforme du Bac et la fermeture des classes dans le 1er degré. Un rassemblement est organisé ce matin devant le rectorat de Limoges.

Par Gwenola Beriou

La journée de grève dans l'Education Nationale a mobilisé tous azimuts.
Organisée au départ pour protester contre la réforme du baccalauréat et les nouvelles conditions d'accès à l'université, elle a vu se greffer à Limoges les revendications des enseignants de primaire et des parents d'élèves, après l'annonce ces dernières semaines de nombreuses fermetures de classes dans l'académie pour la rentrée prochaine.
Selon les chiffres du rectorat, 27% des enseignants du premier degré étaient en grève aujourd'hui.

Le froid et la neige, ce mardi matin, a cependant limité l'ampleur de la mobilisation.
A l'appel des syndicats enseignants, environ 300 personnes se sont rassemblées à 10h30 devant le rectorat de Limoges : enseignants du premier et second degré, parents d'élèves, lycéens et étudiants.
Les manifestants sont ensuite partis en cortège dans les rues de Limoges.

Dans la manifestation : des parents d'élèves
Menacés d'une fermeture de classe, les parents d'élèves d'Ambazac se mobilisent. Interview de Magali Laure, Présidente Parents d'élèves Ambazac (87)


Manifestation des enseignants et lycéens à Limoges

Thibault Bergeron, invité du 12-13 de France 3 Limousin
Le secrétaire départementale du SE-UNSA revient sur les raisons de la grève : les fermetures de classes dans le premier degré et la réforme du Bac dans le secondaire.
Mobilisation très suivie dans le 1er degré
Selon le rectorat, 27% des enseignants de primaire étaient en grève ce mardi 6 février. Des parents délèves protestants contre les fermetures de classe ont rejoint le mouvement. Intervenants : Fabrice Prémaud, co-secrétaire départemental SNUIPP-FSU Haute-Vienne / Lise Le Ruyet, Présidente association perents d'élèves - école de Razès / Jean-Marc Legay, Maire de Razès Reportage de Cécile Descubes, Robin Droulez et Mary Bernhard






 

A lire aussi

Sur le même sujet

Hervé Brunaux raconte les Joliot-Curie à Clairvivre

Les + Lus