Projet de LGV : et si Bernardaud quittait Limoges ?

Le Rapporteur public du Conseil d’Etat a demandé mardi 23 mars l’annulation de la Déclaration d’utilité publique du projet de ligne à grande vitesse reliant Limoges à Poitiers. C’est un sérieux coup de frein pour le projet qui est très attendu par les entreprises.

Par Gwendolina Duval

Tandis que le projet de construction d’une LGV entre Limoges et Poitiers traîne dans le temps, le Conseil d’Etat lui assène un coup quand le Rapporteur public réclame l’annulation de la Déclaration d’utilité publique.

Du coté des entreprises, c’est un coup dur… Michel Bernardaud, PDG de la manufacture de la porcelaine Bernardaud déclare que si le projet de LGV est abandonné, la société pourrait être amené à se rapprocher de son implantation parisienne.


La réponse du Conseil d’Etat aura lieu courant avril. Dans 80% des cas, elle est conforme aux demandes du Rapporteur public.

A lire aussi

Sur le même sujet

Panazol : le seuil Parry, mini-barrage, n’est plus

Les + Lus