Quand le graff investit une usine de porcelaine à Limoges

La manufacture de porcelaine Arquié à Limoges a fait appel à une trentaine de graffeurs pour décorer les murs de sa nouvelle usine, située en bords de Vienne.

Pour les porcelaines Arquié, manufacture créée en 1996 à Limoges, c'est une façon de s'ancrer dans la modernité. L'initiative est pour le moins audacieuse, et particulièrement réussie.

Pendant deux jours, ces 18 et 19 septembre, une trentaine de graffeurs venus de toute la France (et un d'Espagne, Dyox, une pointure dans son domaine) ont eu carte blanche pour décorer les murs du futur site de production.
La manufacture, installée jusqu'ici à la Font Pinot, va déménager à l'automne dans des nouveaux locaux, plus grands, un bâtiment historique situé en bords de Vienne avenue Baudin, qui était à l'origine une mégisserie.

Un espace gigantesque que les graffeurs se sont vite appropriés. "Il doit y avoir 1500m2 de murs, avec des hauteurs très intéressantes : 8 mètres, voire 12 au niveau des pignons. Ce sont des très beaux formats.", s'enthousiame Rémi de l'association Evart, grand organisateur du projet.
Certains artistes ont choisi de faire des références directes à l'activité du lieu, comme cet éléphant dans un magasin de porcelaine... D'autres ont laissé libre court à leur imagination.

"C'est impressionnant de les voir travailler", déclare Grégory Rosenblat, le gérant des Porcelaines Arquié, "L'idée m'est venue à la friche des ponts, où se trouve actuellement notre usine, en voyant un graffeur peindre sur un food truck. Au départ, je pensais à une création sur un endroit précis, et de fil en aiguille..."

De fil en aiguille, c'est tout le futur site de production qui revêt les couleurs de l'art urbain.
A l'occasion des journées du patrimoine ce week-end, les visiteurs étaient invités à venir assister à la performance des graffeurs dans ce bâtiment industriel historique.
Les créations seront visibles à travers une grande baie vitrée située dans le magasin à l'entrée de l'usine. Avis aux curieux, aux amateurs de culture urbaine... et de porcelaine !
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
porcelaine de limoges culture patrimoine