Rapport Spinetta sur la SNCF : 5 lignes menacées en Limousin

"Il y a des lignes où circulent moins de cinq trains par jour, soit 200 à 300 passagers. Faut-il les maintenir ?", s’interroge Jean-Cyril Spinetta qui a remis  le 15 février 2018 son rapport sur la SNCF au gouvernement. En Limousin, 5 liaisons seraient ainsi menacées. 

Le rapport de Jean-Cyril Spinetta va faire couler beaucoup d'encre. Remis au gouvernement le 15 février 2018, il propose plusieurs points de réforme de la SNCF. La CGT des cheminots annonce une première journée de grève le 22 mars.

Parmi les points abordés dans ce rapport, l'avenir des petites lignes. Des liaisons qui coûtent, selon Jean-Cyril Spinetta, 1,7 milliard d’euros par an pour 2% des voyageurs. Chaque kilomètre parcouru par un voyageur coûte ainsi 1€ à la collectivité. D'où son interrogation sur le maintien des lignes à moins de 5 trains par jour. En Limousin, 5 lignes seraient ainsi sur la sellette.  

  • Limoges / Angoulême
  • Nexon /Pompadour
  • Tulle / Ussel
  • Eymoutiers / Ussel
  • Clermont-Ferrand / Ussel
En ce qui concerne Limoges / Angoulême, ce serait un coup très dur pour la région Nouvelle-Aquitaine qui a décidé en urgence d'investir 1 million d'euros de travaux sur cette ligne. Actuellement, en raison de l'état des voies, il faut 2 heures de trajet car les trains, sur certaines portions, ne peuvent rouler qu'à 40 km/h. Coup dur également pour Ussel car si les 3 lignes sont supprimées, la gare a toutes les chances de disparaître.

Rien n'est cependant acté pour le moment  puisque doit s'ouvrir une phase de concertation. Dans son rapport, Jean-Cyril Spinetta précise les modalités envisagées : 
"Si le maintien des circulations sur une ligne n’est pas possible sans investissement, et que cet investissement n’est pas justifié d’un point de vue socio-économique, SNCF Réseau est mandaté pour fermer la ligne. La procédure à suivre, compte tenu notamment de l’état des lieux à produire par SNCF Réseau, est simplifiée. La région concernée, ou toute autre partie prenante, peut reprendre la ligne sans contrepartie financière."
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité