Rénovation énergétique : les clients et les artisans dans le flou face aux nouvelles primes versées par l'État

Le salon de l'habitat se tient du 8 au 10 mars 2024 au parc des expositions à Limoges, avec une problématique particulière. Suite à la réforme de la prime à la rénovation, les artisans et leurs clients avouent être un peu désorientés face au retour en arrière de l'État.

Le 1ᵉʳ janvier 2024, la nouvelle Prime Rénov' du gouvernement entrait en vigueur pour encourager à la rénovation énergétique dans les foyers. Mais la réforme de la prime est devenue si complète et restrictive que le gouvernement a décidé de faire machine arrière. Les mesures ne verront pas le jour avant 2025.

C'est dans ce que ce brouillard que se tient le salon de l'habitat, à Limoges. Ouvert depuis vendredi 8 mars, 230 professionnels sont installés au parc des expositions. France Rénov' est également présent pour conseiller les clients. Et ils sont formels : si vous voulez faire des travaux, il est préférable de patienter.

"On préconise aux gens d'attendre de nouvelles annonces officielles. Nous sommes en plein changement, nous attendons les nouvelles indications. Sur l'aspect technique, sur l’isolation, c'est en vue d'être simplifié, mais ça reste compliqué de savoir quels travaux effectuer, quels types de matériaux utiliser, quelles étiquettes énergétiques il faut pour prétendre à des aides", estime Christophe Schurder, conseiller France Rénov'.

Nous sommes la première pierre de l’édifice.

Christophe Schurder

Conseiller France Rénov'

Cela n'empêche pas pour autant de se renseigner. Mais il rappelle aux particuliers qu'il est préférable de les consulter dans un premier temps avant d'entamer un projet. "Il faut nous contacter avant de contacter les entreprises. Il ne faut pas signer de devis avant, ça pourrait rendre caduc l'opération d’aides. On parle d’abord de l'aspect technique qui va conditionner les aides et pas le contraire."

"Les entreprises et les clients sont perdus"

Christian est un particulier qui souhaite effectuer des travaux dans sa maison. Mais le retour en arrière du gouvernement va probablement l'obliger à attendre encore quelques années. "Je viens parce qu’on a un projet de rénovation énergétique sur notre maison qui a 20 ans. Je suis venu voir France Rénov' en premier pour avoir des informations. Le gouvernement a annoncé des modifications au niveau des aides donc on est en attente des décrets de publication pour savoir où on va aller. C’est complexe comme dispositif", reconnaît-il.

Les clients ne sont pas les seuls à s'y perdre. Du côté des professionnels, C'est un peu compliqué. "Il y a des aides, elles ne sont pas forcément mises en avant. On ne s'y retrouve pas beaucoup par rapport aux primes. Ça va être assez variable, un coup, c'est autorisé et un coup non. Les entreprises et les clients sont un peu perdus", confie Stéphane Laval.

La prime versée aux particuliers est une bonne nouvelle pour Adrien Barseyni, artisan sur Limoges. Cela va inciter ses clients à franchir le pas. "Ça va nous faire plus de commandes et ça va nous aider par rapport aux choix pour les clients, avec ces budgets plus intéressants. Je suis vraiment content, ça va apporter de nouveau clients qui peuvent se permettre d'entamer des travaux grâce aux aides. L’an dernier, on a ressenti une hausse par rapport aux évolutions du marché, les gens ça les a motivés à changer et les aides ça les a encore plus aidés."

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité