Reprise progressive pour les équipes sportives du Limousin

La rentrée, ce n’est pas que pour les écoliers, c’est pour les sportifs aussi ! Si en foot, Guéret a déjà repris, les autres équipes phares de la région vont le faire progressivement, et dès ce week-end pour le CA Brive en Top 14. Revue d'effectifs.

Guéret et le football, les tous premiers de la saison

 Après un long été à attendre la validation administrative de sa montée obtenue sportivement l’an dernier, c’est le « petit poucet » Guéret qui a, en football, ouvert le bal de la reprise des championnats, pour les équipes sportives « phares » du Limousin. 

Le groupe « Nouvelle-Aquitaine » de Nationale 3 (l’équivalent de la cinquième division) a, comme tous les autres, retrouvé le chemin des pelouses dès le 27 août dernier et, pour sa première, l’ES Guéret s’est imposé à domicile face à la réserve de Pau, 2-0. 

Un long marathon attend désormais les Creusois, puisque même s’ils joueront durant la période de la Coupe du Monde, la 26ème et ultime journée n’est prévue que le 4 juin 2023 !

 

Le CA Brive et le rugby, les premiers en élite

À Brive, l’été fut studieux et, au dernier moment, riche (au sens littéral), en nouvelles !

Place désormais au Top 14, dès ce samedi 3 septembre, avec à 17h, la réception de Lyon au Stadium.

Entre les angoisses de la saison dernière, et les espérances pour les futures, les Corréziens auront tout intérêt à solidifier leur place dans l’élite de l’ovale français, avant de, pourquoi pas, viser mieux.

Attention tout de même, le calendrier s’annonce copieux, avec peu de rencontres où pouvoir souffler, et quelques grosses équipes à enchaîner sur plusieurs séquences. 

La Coupe d’Europe, la Challenge Cup, ne commencera, elle qu’au mois de décembre, le 10 précisément, avec un déplacement à Cardiff. 

Notons enfin la date que tout supporter coujoux qui se respecte note dès la sortie du calendrier, celle de la joute fratricide à domicile contre l’AS Montferrand : la LNR a voulu cette année rendre plus attrayant son « Boxing Day », et multiplier les derbys au calendrier de ce jour spécial, c’est tout simplement le 24 décembre, façon cadeau de Noël, que les Clermontois viendront au Stadium
Entre LE derby et LE réveillon, il faudra choisir !

 

Rugby toujours, l’USA Limoges elle entamera la saison de la toute nouvelle Nationale 2, créée cette année pour obtenir deux niveaux entre les élites professionnelles et le monde fédéral, le 10 septembre prochain, en accueillant, à Beaublanc, le club de Fleurance.

Une Nationale 2 où Limoges cherchera à pérenniser sa place, sans s’interdire de viser l’échelon supérieur.

À noter que Limoges jouera dans la poule 2 de Nationale 2, composée de 8 clubs de Nouvelle Aquitaine (Limoges inclus) et de 3 de l’est de l’Occitanie.

 

Rugby enfin, mais chez les femmes, les Gazelles de l’USAL débuteront leur championnat d’Élite 2 (la deuxième division féminine) le 18 septembre à Dijon, avant de recevoir, pour leur première à Beaublanc, le Stade Français, la semaine suivante, le 25 septembre.

 

Le LH et le hand enchainent

Sauvé comme Brive aux tous derniers instants d’une saison galère l’an dernier, le Limoges Hand revient avec des ambitions certes à la hausse, mais se voudra encore dans une phase de transition, plus que d’afficher clairement sa volonté d’accéder aux toutes premières places. L’Europe n’est peut-être pas encore pour tout de suite.

Après les matchs de préparations, les hommes du nouvel entraineur Alberto Entrerrios débuteront la saison officielle par un déplacement en 16èmes de Coupe de France à Frontignan le 6 septembre.

Début du championnat le 10 septembre à Saint-Raphaël, avant la première réception à Beaublanc prévue le 16, avec la venue de Toulouse.

 

Chez les filles, l’Entente ROC ASSJ (87) débutera sa saison de Nationale 1 le 10 septembre en déplacement à Bruguières. Première à domicile pour les Panthères de Feu le 17 septembre, contre Bergerac.

 

En basket, le CSP aura la reprise la plus tardive !

 

Les Rois de Beaublanc sont encore en pleine pré-saison, avec deux tournois (un à Bourg-en-Bresse avec trois matchs au programme, l’autre à Bourges avec deux matchs), avant d’encore enchainer trois rencontres amicales ! 

Si l’ASVEL et Monaco seront durs à aller chercher cette saison (au vu de leurs recrutements stratosphériques), et qu’il ne reste que Nicolas Lang de la dernière saison, les hommes de Massimo Cancellieri viseront tout de même à nouveau les play-offs, en espérant au moins un tour de plus que l’an dernier. 

La saison ne reprendra que le 24 septembre, avec un déplacement à Nancy. Première à Beaublanc trois jours plus tard, le 27, avec la réception du Mans.

À noter que la troisième journée, le 1er octobre, verra le CSP se déplacer chez son « meilleur ennemi » Pau-Orthez, finalement maintenu en Élite.

Des Béarnais qui, ce n’est pas une blague, viendront à Beaublanc le 1er avril 2023 !

Un mois d’avril qui verra également à Beaublanc la célébration des 30 ans du titre européen de 1993, le 15, avec la réception de Boulogne-Levallois, la Ligue ayant fini par accepter, pour ce match, l’inversion du calendrier. 

Enfin les Limougeauds entameront leur campagne européenne en BCL le 4 octobre, en recevant, dans leur antre, les Catalans de Manresa.

 

Mais si le CSP sera le dernier de nos grand clubs du Limousin à reprendre, en basket, d’autres l’auront fait avant lui, à commencer par les filles de Feytiat (87), qui ont brillamment décroché titre et montée en Ligue Féminine 2 la saison dernière.

Elles débuteront leur saison dans l’antichambre de l’élite le 15 septembre, en déplacement à Chartres, avant de recevoir les iséroise de la Tronche Meylan, le 22.

Une LF2 composée de 12 équipes où Feytiat tentera avant tout de se maintenir. Attention, le Centre Fédéral évolue dans cette division et ne peut être rétrogradé. Ce sera donc comme un championnat à 11…

 

Deux athlètes à surveiller

 

Pour terminer, si l’on a parlé là que des championnats de sports collectifs, à moins de deux ans des Jeux Olympiques de Paris, on ne manquera pas de suivre deux athlètes qui pourraient, sinon y briller, du moins y participer : la jeune triple-sauteuse Clémence Rougier, du Limoges Athlé, et le cycliste paralympique corrézien, Mathieu Bosredon.

Leurs résultats, dans différentes compétitions cette saison, pourraient augurer de leur future participation aux Jeux.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité