• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Retour difficile du Kurdistan irakien

© F3 Limousin
© F3 Limousin

Richard Treves est rhumatologue au CHU de Limoges, et membre de l’ONG Douleurs sans frontières. Il a passé une semaine au Kurdistan irakien. Marqué par cette expérience, son témoignage est difficile.

Par Gwendolina Duval

"Il faudra reconstruire les villes mais aussi reconstruire les gens" explique le Professeur Treves, rhumatologue au CHU de Limoges, et membre de l’ONG Douleurs sans frontières. Il est revenu, fin juillet 2017 d’une semaine passée au Kurdistan irakien et il est encore très marqué par cette expérience.

Difficile retour du Kurdistan irakien
Richard Treves est rhumatologue au CHU de Limoges, et membre de l’ONG Douleurs sans frontières. Il a passé une semaine au Kurdistan irakien. Son témoignage est difficile.  - F3 Limousin - Annaïck Demars, Marine Nadal et Philippe Ruisseaux

La zone est particulièrement sensible, aux confins de la Turquie, de la Syrie, de l'Iran et de l'Irak. Là bas, Daesh massacre et torture des centaines de yézidis, une communauté kurdophone méconnue. Les douleurs sont intenses et nombreuses. Les yézidis vivent un calvaire insupportable.

En 2018, Douleurs sans frontières, l'ONG présidée par Alain Serrie, espère mettre en place des formations à destination des kurdes pour traiter la douleur, et envoyer des psychiatres français pour des missions de trois à six mois. Une aide précieuse pour cette région autonome depuis 1991 et qui doit se prononcer sur son indépendance par referendum à haut-risques le 25 septembre 2017.

Sur le même sujet

Les toits de la cathédrale St Front ouverts au public

Les + Lus