Scandale des abattoirs : pas à Limoges

Publié le Mis à jour le
Écrit par Hélène Abalo
© F3Limousin

L'une de nos équipes a été autorisée à entrer sur le site de l'abattoir municipal de Limoges. Rien de choquant n'a été constaté, contrairement aux scandales récents dans des abattoirs du Gard.

Onze ONG de défense des animaux ont réclamé fin février 2016 "la création d'une commission d'enquête parlementaire sur les conditions d'abattage", dans une lettre adressée au Premier ministre Manuel Vals, quelques jours après la révélation par l'association L214 de mauvais traitements dans un abattoir du Vigan. Un scandale qui fait suite à une affaire similaire aux abattoirs d'Alès. Les deux établissements situés dans le Gard sont à ce jour fermés.

Et à Limoges, comment ça se passe ?

Une équipe de reportage de France 3 Limousin, a pu entrer à l'abattoir de Limoges ce 1er mars 2016. Un abattoir municipal, le plus grand de France.  Nos journalistes n'ont rien constaté d'alarmant.

Nous cacherait-on quelque chose ? La volonté de transparence de la part des responsables nous laisse penser que non. Et heureusement ! Le site traite chaque année 24 000 tonnes de viande (1 000 bovins et 1 500 ovins par semaine) et surtout, ce sont 400 emplois directs ou indirects qui dépendent de cet abattoir selon la municipalité. Le moindre scandale sanitaire serait un désastre économique.

Le détail sur cette visite avec Jean-Martial Jonquard et Mathieu Degremont

durée de la vidéo: 01 min 47
Abattoirs de Limoges ©France 3 Limousin


En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.