• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

La souffrance animale révélée par des vidéos à l'abattoir d'Alès

Images clandestines tournées à l'abattoir d'Alès, dans le Gard - 14 octobre 2015 / © Association L214
Images clandestines tournées à l'abattoir d'Alès, dans le Gard - 14 octobre 2015 / © Association L214

Des images chocs mises en ligne par une association de défense des animaux révèlent les coulisses de l'abattoir d'Alès, dans le Gard. Les vidéos montrent des conditions d'hygiène et de souffrance animale discutables. L'association a porté plainte.

Par Zakaria Soullami


L’association L214 de défense des animaux s'est introduite pendant plusieurs semaines en caméra cachée dans l'abattoir d'Alès, dans le Gard.
Elle a mis en ligne des vidéos chocs de l'abattoir d'Alès. 

L214 porte plainte


L’association porte plainte pour cruauté contre cet abattoir auprès du tribunal de grande instance d’Alès et demande une fermeture administrative et immédiate. Elle lance une pétition pour appuyer cette demande de fermeture.

La viande servie dans les cantines


Selon nos confrères du Point, cet abattoir, présenté sur le site de la mairie comme "entièrement aux normes européennes" est une structure importante : on y tue chaque année 40.000 moutons, 20.000 cochons, 6.000 bovins et 3.000 chevaux. La viande découpée est servie dans les cantines de collectivités de la région (écoles, collèges, hôpitaux, maisons de retraite) ou vendue sur les étals de bouchers renommés. Il y a même une filière bio qui vient y faire abattre ses cochons.

Alès (30) : vidéos chocs de l'abattoir de la commune gardoise
Récit : J. Gaussen.

 

Sur le même sujet

Lozère : 600 pilotes pour le Trèfle lozérien entre Causses, Gorges du Tarn et Aubrac

Les + Lus