• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Séisme en Indonésie : retour à Limoges des Pompiers de l’Urgence internationale

Philippe Besson, le président et fondateur des Pompiers de l'Urgence internationale (PUI) à Limoges. / © France 3
Philippe Besson, le président et fondateur des Pompiers de l'Urgence internationale (PUI) à Limoges. / © France 3

Les Pompiers de l’Urgence internationale (PUI) de Limoges sont revenus le 9 octobre 2018 de leur mission à Palu, après presque dix jours sur le terrain de la catastrophe. Le chef du groupe de secouristes estime que le nombre de victimes va augmenter.
 

Par Ariane Pollaert

Près de dix jours dans un pays dévasté par un séisme et un tsunami. L’équipe limougeaude des cinq Pompiers de l’Urgence internationale (PUI) est revenue mardi de sa mission d’urgence à Palu en Indonésie.

"Nous avons participés aux opérations de recherche [des victimes], parmi les rares équipes étrangères acceptées", livre Philippe Besson, le président et fondateur des PUI. "Nous avions une lettre d’invitation, ce qui nous a servi de laisser-passer pour arriver jusqu’à Palu."
 
Interview de Philippe Besson, de retour de la mission d'urgence en Indonésie.


Les secouristes de Limoges ont procédé à la recherche des victimes ensevelies à l’aide de leur matériel de pointe. Le groupe était équipé d’un scanner de recherche. Philippe Besson précise que ce genre de matériel n’existe pas en Indonésie.

"Nous avons également procédé à la distribution d’eau potable afin d’alimenter certains quartiers complétement sinistrés", indique le colonel.

Je pense qu’il y aura entre 5.000 voire 10.000 victimes. Le séisme, mais également le tsunami ont provoqué des dégâts considérables. Certaines communes à l’extérieur de Palu souffrent d’un phénomène de liquéfaction du sol. Là-bas, de nombreuses victimes sont ensevelies sous terre. Il y aura encore des milliers et des milliers de victimes.

           
La mobilisation continue pour les Pompiers de l’Urgence internationale de Limoges. Ils sont en train de préparer un envoi de tentes pour les sinistrés de la catastrophe. "Des centaines de tentes vont vraisemblablement partir par un avion gouvernemental des affaires étrangères ", annonce Philippe Besson. Une équipe des PUI se rendra probablement à nouveau sur place.



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Un atelier propose aux artistes des modèles vivants chaque semaine pour peindre le nu à Bordeaux

Les + Lus