Un simple clic pour le confort des plus fragiles

FACIL’iti, une start-up limougeaude, propose d’offrir ses services numériques aux organismes publics pour venir en aide aux personnes fragilisées. Elle permet d’adapter l’affichage des sites internet pour les personnes souffrant de troubles visuels, moteurs et cognitifs. 
© Facil'iti

BRISER L’ISOLEMENT DES PLUS FRAGILES

Tout est parti d’un constat : la crise sanitaire actuelle isole d’autant plus les personnes en situation de fragilité. Dans ce contexte, l’accès aux sites internet d’informations de santé est devenu primordial avec les mesures de confinement.

C’est donc tout naturellement que Frédéric Sudraud, président de Facil’iti, s’est interrogé pour savoir comment il pouvait être utile à la collectivité et a décidé de s’engager :    

‘’Nous avons décidé d’offrir Facil’iti à tous les organismes publics, hôpitaux, agence régionale de santé, collectivités territoriales, locales, municipalités qui nous en feraient la demande’’.

 
Interview de Frédéric Sudraud - président de Facil’iti ©FTV
 

COMMENT FONCTIONNE FACIL’ITI

 
Site initial
Site initial © Facil'iti

 
Modification de l'écran pour les personnes photosensibles (cataracte)
Modification de l'écran pour les personnes photosensibles (cataracte) © Facil'iti

 
Modification de l'écran pour les personnes daltoniennes
Modification de l'écran pour les personnes daltoniennes © Facil'iti
 

‘’Le fonctionnement est simple’’, explique Frédéric Sudraud, « il est totalement transparent pour l’utilisateur".


Facil’iti permet de modifier un écran. Si l’on considère un écran usuel traditionnel (photo 1), imaginons une personne atteinte de troubles photosensibles, qui a beaucoup de mal à rester devant une image ou page blanche, trop lumineuse. En activant, Facil’iti, l’ensemble des contenus de la page est rabaissé en terme de luminosité, les caractères légèrement agrandis (photo 2), ce qui lui permet d’avoir une meilleure visibilité des contenus.

Si l’on considère un autre trouble par exemple, celui du daltonisme, l’incapacité à pouvoir distinguer les couleurs, notamment dans ce cas-là, les bleus, vous voyez que le filtre apporte une nouvelle colorimétrique aux éléments que l’on ne perçoit pas.
On vient ainsi les traduire dans une autre couleur (photo 3).

"Pour les troubles moteurs, on élargit toutes les zones cliquables pour les rendre accessibles à quelqu’un qui a un geste très imprécis’’ ajoute Frédéric Sudraud



DES CONTACTS EN COURS

Les demandes d’organismes publics ont commencé mais ce n’est pas toujours simple à mettre en place concède Frédéric Sudraud :


« On a eu pas mal de demandes, quelques-unes enclenchées qui devraient rapidement nous permettre d’installer Facil’iti gracieusement sur certains sites et puis d’autres fois, c’est un peu plus compliqué parce qu’en fait, on a décidé d’offrir quelque chose et que la collectivité, dans son organisation, a des difficultés à percevoir quelque chose de gratuit sans passer un appel d’offre par exemple’’.


En revanche, Facil’iti est déjà opérationnel sur le site du ministère japonais de la communication !

L’ensemble des contenu lié au Covid-19 y est disponible : http://agora-web.jp/archives/2045267.html

La start-up possède une filiale nippone (5 salariés) qui préparait les J.O. de Pékin, désormais reporté à l’an prochain.
La mairie de New-York a également adapté son site avec Facil’iti : https://www1.nyc.gov/site/mopd/resources/digital-accessibility-assistive-tech.page

Reste aux collectivités de Nouvelle Aquitaine à se saisir de cette opportunité proposée par une start-up limougeaude innovante, récompensée 23 fois en France comme à l’international.

Pour tout contact : contact@facil-iti.com
 www.facil-iti.com
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
confinement : conseils pratiques santé société