• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Toutes les archives médicales de l'armée sont stockées à Limoges

© F3 Limousin
© F3 Limousin

Cette semaine, notre rubrique "Coulisses de" nous fait découvrir un établissement dans lequel il est très rare de pouvoir pénétrer : le SAMHA, le Service des archives médicales hospitalières des armées. Les archives médicales de l'armée depuis plus d'un siècle y sont conservées.

Par Gwenola Beriou

C'est en 1940 que l'Armée française a implanté à Limoges son service d'archives médicales hospitalières, rue de Châteauroux, dans les locaux d'une ancienne manufacture de chaussures.
Ce bâtiment imposant abrite aujourd'hui 83 kilomètres d'armoires et de casiers, dans lesquels sont rangés tous les dossiers médicaux des hôpitaux militaires depuis plus d'un siècle.

Charles André De Gaulle, entré le 13 mars 1915, blessé le 10 mars à Mesnil-des-Hurlus pendant une relève. 
Actuellement peut marcher avec une chaussure." 

Aristide Bertrandel, entré le 27 mai 1940. Blessure : plaie avant gauche. Cause : éclat d'obus."


Ces documents retracent plus d'un siècle de blessures de guerre, depuis la première guerre mondiale, mais aussi de suivis médicaux des militaires et opérations en tout genre.
Une mine d'or pour les historiens. Ces archives permettent notamment d'analyser l'évolution de la prise en charge des patients, la différence de traitement entre les soldats livrés à leurs souffrances dans les tranchées au début du XXème siècle, et les blessés de la guerre en Afghanistan, soignés beaucoup plus rapidement et efficacement.

Triées et méthodiquement classées, ces archives sont stockées à la fois sur un serveur, un DVD et un film argentique, afin d'assurer une conservation des documents pendant 100 ans.
 
Dans les coulisses du SAMHA
Le Services des archives médicales et hospitalières de l'armée abrite toute les archives de santé des militaires depuis plus d'un siècle. Il est installé à Limoges. Reportage de Margaux Blanloeil, Eric Boutin et Nicolas Stil. Intervenants : Commissaire Etienne Chef d’établissement du SAMHA / Fabien, Responsable du département exploitation / Vincent, Adjoint au chef du service traitement de l’archive / Vincent Brousse, Historien

 

Sur le même sujet

Pyrénées-Atlantiques : naissance d'un bébé ocelot au zoo d'Asson

Les + Lus